Les éditions Séditions adoptent le modèle Pay what you want

Julien Helmlinger - 27.03.2013

Edition - Les maisons - Maison d'édition - Séditions - Pay what you want


Les Éditions Séditions s'annoncent comme la première maison canadienne à opter pour ce modèle commercial. La société prévoit déjà la sortie de ses 2 premiers titres numériques, en partenariat avec la plateforme québécoise de transaction en mode Pay What You Want, Ghoster.me, qui sera en orbite à partir du mois prochain. On pourra ainsi se procurer les livres en format EPUB, compatible iPad, iPhone et Android, directement via le site web de la maison : lesedsed.com, et ce en fixant soi-même le prix de son acquisition.
 
 
 
 
Depuis quelques années, les expériences de transactions en mode Pay What You Want commencent à connaître un certain succès, comme cela a pu être le cas dans les domaines de la musique ou dans les jeux vidéo. Désormais, depuis les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, le secteur de l'édition littéraire se tournerait lui aussi peu à peu vers cette tendance.
 
Dans le communiqué, Charles Stéphane Roy, directeur des Éditions Séditions, déclare : « Pour une maison d'édition comme la nôtre, ce modèle d'affaires est tout à fait indiqué pour se rapprocher de nos lecteurs, les intéresser à notre catalogue et encourager la vente légale d'œuvres en format numérique, au bénéfice des consommateurs comme des ayant-droits. »
 
Les 2 premières publications de la maison Séditions seront commercialisés à partir du 11 avril prochain, via la boutique en ligne, Lesedsed.com,ou en exclusivité à la librairie Port de Tête de Montréal. Il s'agit de l'essai Bis ou la politesse du débutant, de C.S. Roy ainsi que du livre d'art numérique La vie des choses de S. A. Tremblay.