Les émeutes ethniques en Chine font exploser les ventes de livres de Kadeer

Clément Solym - 31.07.2009

Edition - Les maisons - émeutes - ouïghour - ventes


Les émeutes du Xinjiang ont au moins un point positif : faire exploser les ventes des mémoires de Rebiya Kadeer, la leader ouïghoure en exil aux États-Unis, a indiqué l'AFP.

Son éditeur, Kales Press (filiale de W.W. Norton & Co.) envisage même d'effectuer un nouveau tirage du livre, intitulé Dragon Fighter, sorti il y a à peine deux mois aux États-Unis. L'éditeur n'a déjà plus de stock.

« Les veulent veulent savoir qui est Rebiya Kadeer », a indiqué l'éditeur Kenneth Kales, cité par l'AFP.

Dragon Fighter a été publié initialement en allemand par Random House en 2007, avec l'aide de l'auteure Alexandra Cavelius. Depuis la sortie de l'édition anglaise, le livre a été traduit en italien et en coréen. Des éditions en français, en japonais et... en ouïgour tout de même, doivent sortir prochainement. L'édition anglaise est par ailleurs vendue en Turquie, pays proche ethniquement des Ouïghours.

« Je tiens à dire merci aux autorités chinoises », a déclaré Kenneth Kales, non sans sens de la provocation.

Rebiya Kadeer, 62 ans, est exilée depuis 2005. Le Peuple ouïghour est une minorité chinoise, majoritaire dans la région du Xinjiang, musulmane et de langue turque.