Les employés d'Amazon font pression pour se mettre au vert

Maxim Simonienko - 11.04.2019

Edition - Société - amazon lettre ouverte - employés amazon écologie - développement durable amazon


Le 10 avril 2019, plus de 4500 employés d'Amazon (chiffres du Seattle Times) auraient publié et signé une lettre ouverte à l'attention de Jeff Bezos afin de travailler sur un plan de lutte contre le changement climatique « à l’échelle de l’entreprise ». Certaines des initiatives proposées recommandent un changement important dans la stratégie d'entreprise en termes d'énergie.

(photo d'illustration : geralt - pixabay License)


Selon les employés d'Amazon, le géant de la distribution serait loin d'atteindre ses objectifs en termes d'écologie. En effet, aucun calendrier n'aurait été fixé pour le moment afin d'atteindre son objectif de passer complètement aux énergies renouvelables.
 

Une fin complète des combustibles fossiles


Pourtant, la firme de Jeff Bezos avait récemment entrepris le plan « Shipment Zero », visant à réduire de moitié, voire d'atteindre, une « empreinte carbone neutre » pour toutes ses livraisons d'ici 2030. Cela n'a visiblement pas suffi aux employés, qui aimeraient voir l'entreprise se concentrer davantage sur les réductions des émissions globales.

Pour ce faire, ils ont appelé à une fin « complète » de l'utilisation des combustibles fossiles, en plus des compensations de carbone. Ce choix est motivé par l'annonce controversée du projet « AWS for Oil & Gas », révélée en février dernier lors du Sales Kick-Off, où le géant avait clairement annoncé « se positionner pour réussir dans le secteur du pétrole et du gaz ».

« Les partenariats avec des sociétés de combustibles fossiles démontrent que le climat n'est pas une priorité pour les dirigeants d'Amazon », a déclaré Jamie Kowalski, développeur de logiciels chez Amazon, dans un communiqué.

De plus, les membres du personnel souhaiteraient que tous les objectifs soient compatibles avec le rapport du GIEC, publié en fin d'année 2018 sur le changement climatique, avec des émissions réduites de moitié d'ici 2030 et à zéro d'ici 2050.
 

Inspirer une action mondiale


En regard de sa renommée, les employés d'Amazon demandent également à Jeff Bezos de donner l'exemple et de promouvoir des politiques respectueuses de l'environnement : « Nous avons le pouvoir de changer des industries entières, d'inspirer une action mondiale pour le climat et de mener des solutions concernant notre durée de vie », indiquent-ils dans la lettre.

Un premier geste symbolique a pourtant été partagé massivement sur Twitter, en 2017, où l'on voit le grand patron d'Amazon casser une bouteille de champagne en haut d'une éolienne.
 

Il aurait peut-être prévu le coup puisque, le lundi 8 avril, le géant a annoncé la construction de trois nouveaux parcs éoliens en Irlande, en Suède ainsi qu'aux États-Unis. En plus du plan « Shipment Zero », c'est l'une des premières annonces de projet d’énergie renouvelable depuis plus de deux ans.

Cette action viserait à diminuer l'émission de ses activités de cloud computing qui auraient plus que doublé.

Le « cloud computing » est l'utilisation d'un réseau de serveurs distants, hébergés sur Internet, afin de stocker, gérer et traiter les données, plutôt que sur un serveur local ou un ordinateur personnel.


via En Gadget, GeekWire



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.