Les enfants privés de leur innocence

Clément Solym - 03.03.2008

Edition - Société - Jacquelin - Wilson - société


Jacquelin Wilson, auteure de livres pour enfants réputée, vient de livrer quelques réflexions personnelles sur les enfants d'aujourd'hui. Pour elle, ils « agissent comme des adultes, de manière inquiétante, très rapidement ». Et le débat sur l'innocence des enfants est relancé.

« Notre société a pris la décision collective d'empêcher les enfants d'être des enfants. Nous souhaitons qu'ils grandissent plus vite, en les gavant de notre culture matérielle de consommation. La plus grande part de l'innocence de l'enfance leur est dérobée. »

La faute à internet, à a télévision, qui prennent des places prépondérantes. « Plutôt que de s'amuser ou de sortir, ils entrent dans un monde adulte qui n'est pas filtré », ni filtrable pour eux.

Adultes trop vite, bien trop vite...

Une enquête sur ce point, que Random House a organisée semble corroborer son point de vue. L'étude a dressé le tableau des enfants de l'Angleterre, qui affiche le plus grand nombre de grossesses chez les adolescentes est le plus élevé d'Europe de l'Ouest.

Sur 1.000 parents sondés, 71 % laissent leurs enfants boire de l'alcool à la maison et 53 % reconnaissent qu'ils permettent à leurs enfants de sortir après 23 heures. Dernier chiffre marquant, 57 % les autorisent les bambins à regarder des films interdits aux moins de 18 ans.

« Aujourd'hui les enfants sont confrontés à des idées pour lesquelles ils n'ont pas la maturité nécessaire, explique Jacqueline Dame, éditée chez Random House. Des années avant d'avoir acquis la connaissance et la force émotionnelle indispensables, ils sont exposés à des informations dont les générations passées ont voulu les protéger. »

Et de conclure : « J'aimerais pouvoir écrire des romans dans lesquels les enfants n'ont pas à se retrouver face à ces problèmes. Mais mon rôle d'écrivain est de parvenir à une part métaphorique et de faire apparaître les difficultés, sous forme imaginaire. »