Les entrepôts d'Amazon reprennent ce 18 mai sur la base du volontariat

Victor De Sepausy - 16.05.2020

Edition - Economie - entrepôts Amazon France - volontariat salariés amazon - salariés volontariat Amazon


L’intersyndicale CFDT, CGT, FO et SUD est parvenue à trouver avec la direction d’Amazon France un accord. La réouverture des entrepôts, qui avaient fermé le 16 avril, avec prolongation jusqu'au 18 mai, va pouvoir s’effectuer. Les six établissements concernés reprendront donc leur activité.

Amazon France
Alain Dubner, CC BY 2.0
 

« Les garanties de sécurité sanitaire pour les salariés sont exigeantes, ce qui était la priorité de la CFDT. La reprise sera progressive. Elle se fera sur le principe du volontariat, avec des mesures incitatives », indique la CFDT dans un communiqué. 

Pour elle, la direction d’Amazon France a reconnu la légitimité des demandes, et cette évolution marque « une étape importante dans l’acculturation de cette entreprise à notre pays, à ses règles ». 
 
QUITTER AMAZON: Nous, c'est fait

La reprise se fera sur la base du volontariat, entre le 18 mai et le 2 juin, en deux vagues. Dans un premier temps, 50 % maximum des effectifs seront autorisés, entre le 18 et 25 mai, et les non volontaires conserveront une rémunération de 100 %.

Par la suite, 80 % des salariés seront réintégrés entre le 26 mai et le 2 juin — cette fois avec un seuil de présence de 50 % minimum. Au 3 juin, la reprise sera totale, assurent les syndicats.

Les personnes présentes dans l’entreprise jusqu’au 31 mai bénéficieront d’une revalorisation salariale de 2 €/heure. 

Amazon France note que les accords sont en phase de finalisation et qu’« actuellement des discussions avec les représentants du personnel et les Comités sociaux et économiques de l’entreprise (des) sites », sont en cours. 

La firme avait opté pour une fermeture complète, afin de s'éviter l'astreinte faisant suite à la décision du tribunal de Nanterre, confirmée en appel, que de ne plus livrer que des produits de première nécessité. Selon les estimations d'Amazon, cette mesure aurait pu coûter jusqu'à un milliard € par semaine, pour des erreurs de commandes.


Commentaires
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.