Les fan-fictions inspirées de Twilight publiées dans un label officiel

Clément Solym - 26.06.2013

Edition - Les maisons - Saga Twilight - fans-fiction - publication de livres


Publier et commercialiser des oeuvres de fans, inspirées de grandes fictions contemporaines, l'idée était brillante. Amazon l'a eue, et créé sa plateforme, Kindle Worlds. Un outil qui tient déjà plus que ses promesses. Au point d'inspirer les producteurs de la Saga Twilight : ces derniers viennent de créer leur propre outil. Avec Outlier Digital, ils marchent sur les plates-bandes d'Amazon, mais avec un plus : Twilight. Et la légitimité de la marque.

 

 


 

 

Mark Morgan, fondateur de cet outil explique très simplement les limites de l'outil AW : en explorant la communauté des fans de fiction, le marchand va explorer un domaine où il n'est pas vraiment autoriser à intervenir. Car le commerce des produits culturels, on le sait bien, se joue principalement dans la vente de licences. Et en commercialisant des livres de fan-fiction, Amazon surfe sur les marques, sans pour autant avoir la légitimité nécessaire. 

 

Outlier Digital offrirait aux fans qui souhaitent écrire et vendre un texte, s'intégrant dans l'univers de Twilight, une réelle légitimité - on ne développe pas du tout les conditions dans lesquelles l'octroi de licences pourra se faire, mais on le laisse doucement penser...

 

L'alternative offerte serait de s'inscrire dans le moule de ce que les fans-fiction produisent : des titres écrits et gratuitement diffusés, pour éviter de s'attirer les foudres des ayants droit et de leurs avocats. Sans autorisation, ou accord, express, difficile de revendiquer que le livre écrit joue sur les personnages de Bella et Edward, et leur fait vivre de nouvelles aventures. Et bien entendu, c'est en jouant sur cette solution qu'Amazon a décidé de se lancer : la firme va acheter des licences,  toutes dans le giron de Warner Bros. Television : Gossip Girl, de Cecily von Ziegesar, Pretty Little Liars, par Sara Shepard et Vampire Diaries, de L.J. Smith.

 

Le fan devenu légitime et consacré

 

Le problème, à terme, pour Amazon, sera d'acheter d'autres licences, alors que les producteurs de Twilight décident eux-mêmes de produire leur propre outil. L'achat de licences n'est pas la légitimité de la marque, et évidemment, pour le fan, il sera mieux de remonter à la source. Un titre validé par les producteurs de Twilight, et reconnu comme tel, c'est toujours plus prestigieux qu'une publication sur Kindle. Cela dit, cela risque de vendre moins, dans les premiers temps. 

 

Assurer aux fans une belle place dans l'univers qu'ils aiment tant, voilà l'idée du siècle. « Notre plateforme permettra non seulement aux utilisateurs de créer leurs propres fictions, et d'acheter les oeuvres des autres fans, aussi bien qu'à aider les auteurs originaux à mieux comprendre et dialoguer directement avec leurs fans », précise Morgan. 

 

Produire plus, en toute légitimité, tout en rentabilisant une fois de plus l'affection des fans pour les oeuvres... l'idéal. (via Digital Books World

 

Wattpad, service de publication et de lecture en ligne, un peu agacé par le buzz qu'avait créé Kindle Worlds, avait diffusé quelques informations et une infographie pour rappeler que la fan-fiction, ce n'est pas tout à fait nouveau chez lui. Ainsi, 4,7 millions de fan-fictions seraient abrités par ses bons soins, et fait état d'une hausse de 60 % des dépôts depuis 2012. Et les statistiques des différents textes les plus plébiscités donnent le vertige : on dépasse le million pour You make me feel human, texte signé par le pseudo 3mmaRawrs, de Newcastle, et inspiré de la série Vampire Diaries.