Durant l'été, plus de sept Français sur dix écrivent leur livre

Cécile Mazin - 07.07.2015

Edition - Société - Français écrire - livres vacances - polars romance


Les Français et l’écriture, c’est une passion que l’on connaît. Dommage que nous n’entretenions pas le même goût prononcé pour les livres des autres, se plaint souvent l’industrie de l’édition. 72 % des Français profitent de la période estivale pour s’épancher... et la plupart du temps, le matin, très tôt. Pas trop : l’été, on se repose quand même.

 

 

Les lieux de l’écriture sont en extérieurs, principalement, et les terrasses des cafés restent les lieux privilégiés, avec 24 % de popularité. Des lieux que doivent affectionner les femmes, puisqu’elles sont 63 % à se lancer dans l’écriture, durant la période des vacances – 40 % des mères de famille, 35 % des retraitées et 25 % des ados ou jeunes adultes. 

 

Ce ne sont d’ailleurs pas des ouvrages de romance, ou littérature sentimentale, que l’été inspire, mais plutôt des polars – 18 % contre 10 %. Et puis, assez logiquement, ce sont les lieux de villégiatures qui sont les plus prisés, où l’on se met à la plume. « Provence-Alpes-Côte d’Azur, Languedoc-Roussillon, Aquitaine et Poitou-Charentes arrivent en tête des régions où il fait bon écrire », explique Edilivre, à l’origine de ce sondage.