Les Fnac ouvertes, quand les librairies ferment : l'incompréhension règne

Nicolas Gary - 29.10.2020

Edition - Librairies - librairies Fnac confinement - ouverture Fnac public - librairies clients confinement


Depuis quelques heures, l’information circule et provoque la colère des principaux concernés. Les établissements Fnac maintiendront leur activité, durant le confinement. Une ouverture et un accueil, avec des points de vente ouverts, proposant également le retrait en magasin. Mais pour les livres ?

Fnac Forum 2017

 
« Vos magasins Fnac restent ouverts pour vos achats et le retrait de vos commandes. Retirez vos produits en magasin en toute sécurité et sans contact », indiquait l’enseigne dans un message diffusé en milieu de journée. Personne n’osait y croire. 
 

La technologie salvatrice


Le retrait de commandes et le click and collect sont les deux seules options laissées par Roselyne Bachelot à la librairie. Mais l’ouverture des boutiques Fnac, quant à elle, laisse les librairies incrédules. « On vient de perdre le droit d’ouvrir en accueillant les clients avec un protocole de sécurité largement consolidé, mais Fnac avec ses centaines de mètres carrés, peut faire comme si de rien n’était. Ou presque », commente un libraire de province.



 
Pour les disquaires, qui endureront la même sanction que les librairies, la situation devient difficile à avaler. 
 


Le député de la Seine–Saint-Denis - Montreuil et Bagnolet, également porte-parole de Jean-Luc Mélenchon pour la France Insoumise, Alexis Corbières, compte parmi les premiers politiques à avoir pointé ce dysfonctionnement. « Les magasins Fnac vont finalement rester ouverts pendant le confinement, au prétexte qu’ils vendent du matériel informatique “essentiel au télétravail”. Soit. Mais qui comprendrait qu’ils puissent continuer à vendre des livres si les petites librairies doivent, elles, fermer ? »

Pour la libraire Nathalie Couderc, à Caussade dans le Tarn-et-Garonne, la pilule ne passe pas : « Donc les Fnac restent ouvertes et pas les librairies indépendantes ? Mais c’est quoi ce bordel ? ! »
 

Deux poids, démesure


Selon nos informations, la direction de Cultura s’étrangle également, contrainte de plier ses espaces de vente, quand le concurrent Fnac profite d’une brèche où s’engouffrer allégrement. Les espaces culturels Leclerc y trouveront certainement à redire également — et d’autres. L’enjeu n’étant, à cette heure, pas d’empêcher Fnac d’ouvrir, mais de ne pas autoriser ni favoriser une distorsion de concurrence. Autrement dit, de permettre aux librairies indépendantes de pouvoir malgré tout accueillir des lecteurs.

Ou bien faut-il recommander à tous les libraires indépendants, pour s’assurer de rester dans les clous, de vendre indifféremment disques durs et services d’installation de Windows, pour contourner le problème ? L’ancien PDG de Fnac, Alexandre Bompard, a tenté le compromis :
 


Difficile d’imaginer que le Syndicat de la librairie française passera à côté d’une telle aubaine : voici le moyen idéal pour défendre l’ouverture des commerces du livre…
 
 

 

mise à jour 30/10 - 18 h :


Le Syndicat de la Librairie française vient d’obtenir du ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, la fermeture des rayons livre de la Fnac et de la grande distribution. Avec d’autres mesures à venir.
 

crédit photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0



Commentaires
cool grin

Et encore s'il n'y avait que la FNAC : ils peuvent obliger les supermarchés à fermer leurs rayons livres, et même de chaussures, de vaisselle, du jardin... tout ça ira encore plus enrichir Amazon.

Alors que les petits commerces appliquent scrupuleusement les recommandations, ce sont avant tout les lieux de plaisir qui sont visés. On peut s'entasser plusieurs heures dans un train pour aller travailler mais pas aller au ciné où les gens ne se parlent pas pendant 1h1/2, ni acheter un bouquin pour lire seul chez soi!

Ne pas savoir quoi faire de cette crise, c'est compréhensible, mais faire n'importe quoi pour dire qu'on a fait quelque chose, c'est stupide.
Parler de concurrence déloyale pour la Fnac, mais quid des grandes surfaces qui vendent Livres, Disques, Ordi, Machines à laver, jouets... Article avec parti pris à charge, dommage.
Ça fera une activité à faire pendant le confinement: lire
Décision incohérente qui ne vaut pas que pour les FNAC: Pourquoi toutes les grandes enseignes peuvent continuer à vendre et les petites pas : librairies, épiceries, primeurs. Les lobbys ont encore frappés. Les plus grands peuvent négocier, pas les petits. Est-ce ce monde que nous voulons vraiment?
Primeurs et épiceries peuvent rester ouverts d'après la liste du site gouvernement.fr
La situation n’est pas simple, c’est sûr, mais quand on constate les incohérences provoquées par ces décisions « les bras m’en tombent » comme on disait au XXe siècle. Il en est des libraires comme pour tous les commerçants indépendants, seules les plus grosses entreprises et les « fraudeurs d’Internet » (Amazon en tête) vont en profiter. Il est beau le nouveau monde!

Ce matin sur France Inter, le ministre de l’économie Bruno Lemaire a incité les libraires à faire du « click and collect » ( ah la « start-up néyechon!» ) pensant sans doute que le chiffre d’affaires réalisé les sauverait, je me demande si il s’est renseigné auprès d’eux.
et les disquaires, vous savez que nous existons encore shut eye shut eye shut eye shut eye shut eye shut eye
Profitez du confinement pour apprendre à parler français

Click and collect : cliquez et collectez
Toutes les mesures prises sont incohérentes. Pourquoi les entreprises et les écoles restent-elles ouvertes alors que c'est le premier lieu de propagation du virus ? Pourquoi les grandes entreprises peuvent rester ouvertes et pas les petites ? C'est devenu métro, boulot, dodo au sens strict. Sachant que les transports et le travail sont bien plus responsables de la propagation du virus qu'aller au cinéma ou aller s'acheter des livres ! Tout ça en faisant payer les urgences à 18 euros dans un pays où on est sensé être égaux en droits ? Ça va créer des inégalités totalement injustifiables, une misère sociale et économique au profit des plus riches qui, eux et elles, n'auraient pourtant même pas sourcilé en fermant 6 mois tant leur chiffre d'affaires des années précédentes aurait pu le leur permettre, ou qui peuvent se permettre un confinement sans perdre leurs seules sources de revenus, et sans laisser mourrir de faim leurs familles. Et c'est ainsi que disparaît la liberté, sous les masques des CRS et beaucoup d'autoritarisme. Ils pourraient tout simplement laisser ouvert les livraisons FNAC pour l'informatique pour que ça colle aux mesures. Quelle hypocrie ce gouvernement ! Et après, ça ose parler de séparatisme ? Qui se sépare de l'intérêt du plus grand nombre ? Et ces PDG de grosses entreprises bien au chaud chez eux.elles qui continuent à faire travailler leurs salarié.e.s malgré la situation, cumulant ainsi aides de l'état et bénéfices ? Honnêtement, il n'y a pas d'autres mots : ce sont des criminel.le.s qui vont être responsables de la mort et de la déchéance de milliers de personnes en France.

Quel est ce monde ?
M. Castex réveillez vous ! Il est encore temps de corriger cette ÉNORME erreur.
:

Inadmissible...les.bureaux de tabac? Vendent des livres avec laclop..

On va lire et laisser nos librairie dans la.peine c'est encore une injustice a rajouter au confinement laissez ouvert nos libraires
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.