Les garçons lisent autant que les filles, mais des livres plus simples

Clément Solym - 01.03.2010

Edition - Société - garçons - lire - autant


Lecture d'un jour, lecture toujours : oui, mais que lire ? L'éternelle différence entre les garçons et les filles, clairement pas égaux devant la lecture vient-elle de prendre fin ? Un peu. Mais pas trop. Parce qu'une enquête menée sur 100.000 enfants anglais et dirigée par le professeur Keith Topping montre que « les garçons lisent presque autant que les filles », explique-t-il. Une conclusion pour le moins révolutionnaire, mais qui s'accompagne de quelques petits points noirs.

L'université de Dundee qui a fourni cette analyse à la société Renaissance Learnng (spécialisée dans les tests scolaires en ligne) dévoile en effet autre chose : « Les garçons ont tendance à lire des livres plus faciles que les filles. » Le tableau global montre que les p'tites à couettes ont tendance à s'aventure dans des ouvrages d'un niveau littéraire plus ardu, alors qu'à niveau scolaire équivalent, les garçons se consacrent à des ouvrages plus abordables.


Thérapie par l'exemple : pour ces jeunes, âgés de 13 à 16 ans, les filles préfèrent massivement Twilight - limite presque pas difficile à envisager. Au contraire, les garçons optent pour The Dark Never Hide, du Britannique Peter Lancett, un ouvrage de fantasy illustré...

Alors pour le coup, la distinction entre les unes et les autres s'établirait à partir de 11 ans et qu'ils passent dans le cursus scolaire supérieur - notre collège à nous en fait. De plus, J.K. Rowling, qui l'année passée occupait encore la 2e place des auteurs les plus populaires, viendrait de dégringoler à la... 9e. Une remarque d'importance, puisque les aventures du petit sorcier pouvaient impliquer plus les garçons, par effet d'identification, et leur désintérêt s'est alors transformé en recherches de lectures faciles.

Conclusion à tirer de ces conclusions : les professeurs devraient se montrer plus vigilants sur ce que lisent leurs élèves et proposer des ouvrages plus adaptés. Ainsi que les habituer à fréquenter plus les services de bibliothèque scolaire...

L'étude serait à rapprocher de cette que nous évoquions précédemment, et réalisée par la National Literacy Trust. Selon ses résultats, les jeunes préféreraient dans tous les cas internet aux ouvrages de fiction. Oups...

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.