Les gens qui aiment les livres ne les volent pas !

Clément Solym - 11.03.2011

Edition - Justice - modele - economique - livre


Le piratage de livres numériques augmente, à mesure que le marché de l'ebook augmente. Et fameux paradoxe, il faut accepter d'avoir un catalogue numérique, pour lutter contre le piratage, qui s'enrichira de l'offre légale, laquelle peut seule lutter contre la contrefaçon.

Délicieux, non ? L'étude du MOTif sur l'état du piratage en France vous en apprendra plus. Or, si en France, les auteurs ne semblent pas très enclins à s'emparer du sujet, du côté anglais, un auteur, David Hewson, s'est rangé en ordre de bataille, avec un slogan fort : « Les gens qui aiment les livres ne les volent pas ! » Tout cela parce qu'il s'est rendu compte que ses fans téléchargeaient les versions ebook et audiobook de ses ouvrages.


Son dernier bouquin, The Fallen Angel, est en effet facile à trouver sur tous les sites Torrent, depuis sa parution en février dernier. Son agent, Carole Blake, de Blake Friedmann, se désole : chaque jour, une alerte Google lui fait état d'une nouvelle version  contrefaite du livre.

Si pour Victoria Lustigman, porte-parole de la Publishers Association, on assiste bien à une progression du piratage, celle-ci n'a encore aucune commune mesure avec ce que l'on peut découvrir sur la musique ou le cinéma. Mais Hewson s'en fout. Ce qu'il voit, c'est l'augmentation du piratage de ses livres, et désormais, son combat sera celui de la plume contre la toile. « Les auteurs écrivent pour gagner leur vie, et si vous leur dérobez leur travail, pour les privez d'une source de revenus. »

Effectivement... Sauf que tout le monde n'a pas ce regard. « Je ne blâme personne. Les internautes ne piratent pas parce qu'ils sont mal intentionnés, mais parce qu'ils ne comprennent pas. Dans l'industrie de la musique, lorsque le prix a été réduit à néant, les artistes ne s'en sont pas plus que cela préoccupés », se souvient Chris Cleave.

Simplement parce que pour eux, si les ventes de disques chutent, alors il reste la possibilité des concerts, des ventes de produits dérivés, et de tout le reste. Pour un écrivain, le comportement de pop-star n'est pas facile à adopter : la popularité n'est pas vraiment du même ordre de grandeur - et l'écriture, donc la vente des livres - reste l'unique modèle économique possible... (Via Guardian)

Pour Hewson, c'est définitivement de l'escroquerie : « Ils n'ont rien à voir avec Robin des Bois, prenant aux riches pour donner aux pauvres. Je trouve cela très choquant. »

Crédit photo




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.