Les héros de la liberté d'expression hier, légendes aujourd'hui

Cécile Mazin - 02.04.2015

Edition - Les maisons - liberté expression - héros hommes femmes - album


Réalisé avec l'AFP, Reporters sans Frontieres publie un nouvel album, 100 héros pour la liberté de la presse, qui parcourt les chemins de vie d'hommes et femmes devenus figures symboliques. Le titre est disponible dès aujourd'hui, pour 9,90 €, en librairie, et les recettes seront investies dans des gilets pare-balles pour les journalistes en zone de guerre, entre autres.

 

 

 

 

Ce numéro comprend des clichés révélés pour la première fois au public et des articles inédits, forts et engagés. Le lecteur pourra découvrir un article inédit sur le blasphème rédigé par le rédacteur en chef de Charlie Hebdo Gérard Biard, un dossier spécial sur Raif Badawi, net-citoyen condamné en Arabie Saoudite à 1000 coups de fouet, ou encore une interview de Jon Randal, journaliste et écrivain spécialiste du Moyen-Orient qui a notamment travaillé pour le New York Times. Également une carte de la liberté de la presse, le classement mondial et un portrait édifiant du correspondant de RSF au Pakistan, Iqbal Khattak. 

  

« Cet album se veut une ode aux figures héroïques que RSF accompagne depuis trois décennies dans son combat pour la liberté d'information et une réflexion sur la complexité du monde », insiste Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. 

 

 

simone veil

AFP 

 

Photo sans date de Simone Veil, ministre de la Santé sous plusieurs gouvernements. Rescapée de la déportation à Auschwitz-Birkenau, elle a fait voter le 29 novembre 1974, malgré l'opposition féroce de la majorité de la droite, la loi sur l'interruption volontaire de grossesse qui « doit rester l'exception, l'ultime recours pour des situations sans issue ». 

 

Martin luther king

AFP

 

Le 28 août 1963, Martin Luther King, salue la foule de ses partisans devant le Washington Monument. Il y prononce un discours historique en concluant par la fameuse anaphore « I have a dream today ». Prix Nobel de la paix en 1964, il sera assassiné le 4 avril 1968 à Memphis, dans le Tennessee, par un ségrégationniste blanc. 

 

Les photos proviennent de l'AFP.