Italie : les lecteurs achètent en numérique parce que c'est moins cher

Cécile Mazin - 22.09.2015

Edition - ebook Papier - Italie lecteurs - vente achats livres


Les Italiens ne sont pas de grands lecteurs – six personnes sur dix n’ont pas lu en 2014. En revanche, les lecteurs qui achètent sur internet privilégient les livres papier aux numériques, nous apprend une étude de Nielsen. Réalisée pour le compte de l’Associazione Italiana Editori, elle indique que 97 % des clients optent pour l’imprimé, dans leurs cyberachats.

 

Italie livres centre commercial

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Un échantillon de 2000 personnes entre 18 et 64 ans a été sollicité pour cette occasion, et détermine quelques-uns des traits généraux des lecteurs. Si 41 % des lecteurs achètent tout aussi bien des ouvrages papier et numérique, on passe à 49 % qui s’orienteront vers le numérique, parce que c’est gratuit. 

 

D’ailleurs, un quart des répondants assurent qu’ils achètent plus souvent des ebooks parce que leur prix est inférieur à celui de la version imprimée. 

 

Pour ce qui est de faire découvrir un livre, les ouvrages papier sont choisis en fonction de l’auteur, puis de la thématique du livre. Les ebooks, a contrario, proviennent plus facilement de messages vus sur les sites de cybermarchands ou au cours d’un surf effréné sur la toile. 

 

Les ebooks seraient ainsi plus facilement achetés après une chronique lue sur un blog ou un magazine en ligne. Et les lecteurs seraient alors plus sensibles à ces billets qu’à des campagnes publicitaires placardées, ou du marketing par pollution de boîte email.

 

Concernant les appareils de lecture, un tiers privilégie son ordinateur, et un tiers les tablettes – principalement l’iPad. Par ailleurs, un sur cinq a choisi un lecteur ebook – Kobo aurait l’ascendant sur le Kindle, 10 % contre 7 %. Enfin, un lecteur sur six opte pour son smartphone.

 

Chose amusante, et assez prévisible, les acheteurs d’ebooks sont également de gros consommateurs de réseaux sociaux, et tout particulièrement Facebook. En tout, 70 % des Italiens sollicités affirment naviguer sur la toile au moins une fois par jour. Les deux tiers utilisent Facebook et Twitter chaque semaine. 

 

L’étude a été présentée à l’occasion de l’Editech 2015, qui se déroule les 22 et 23 septembre à Fiesole. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.