medias

Les jeunes qui aiment écrire apprennent mieux à l'école – et ce sont des filles

Bouder Robin - 06.07.2017

Edition - Société - pratique écriture jeunes - habitudes d'écriture - statistiques écriture jeunesse


Comment les jeunes écrivent-ils ? Aiment-ils l'écriture ? Pourquoi ? On ne manque pas de statistiques concernant la lecture chez les adolescents ; cette fois, c'est à leurs habitudes d'écriture que s'est intéressée la National Literacy Trust, qui vient de livrer quelques chiffres recueillis à partir d'un sondage réalisé auprès de 40 000 jeunes du Royaume-Uni âgés de 8 à 18 ans.

 

Pixabay (CC0 License)

 

On apprend ainsi qu'au Royaume-Uni, le nombre de jeunes ayant déclaré aimer écrire n'a jamais été aussi élevé qu'en 2016 – tout du moins depuis le tout premier sondage réalisé par la NLT, en 2010. La moitié (50,8 %) des étudiants interrogés, contre 44,8 % en 2015, aiment écrire ; 19,7 % adorent même cette activité.

 



 

Les filles sont plus adeptes de cette pratique que les garçons (57,9 % des jeunes aimant écrire sont des filles contre 42,1 % de garçons), et les plus jeunes écrivent plus que leurs aînés : près de deux fois plus d'enfants de 8 à 11 ans ont affirmé aimer l'écriture que leurs camarades âgés de 14 à 16 ans.

 

Le plaisir d'écrire semble être lié en majorité à la fréquence à laquelle les jeunes écrivent et à leurs motivations. Les élèves aimant écrire y consacrent plus de temps en dehors des cours que les autres, et ont même tendance à le faire quotidiennement. La confiance en soi joue également un rôle dans la manière dont écrivent les enfants, car ceux qui aiment écrire se considèrent comme de meilleurs écrivains que ceux dont ce n'est pas le cas...
 

Le résultat final en lui-même compte aussi pour beaucoup, sans surprises. Le rapport fait remarquer que 23,2 % des jeunes aimant écrire possèdent un niveau d'écriture relativement élevé pour leur âge, contre 3,2 % de ceux qui n'aiment pas ça.

 

Les jeunes qui aiment écrire invoquent différentes raisons : pour commencer, l'activité est valorisante ; ensuite, pratiquer l'écriture favorise l'apprentissage des cours à l'école. En revanche, ils affirment ne pas aimer écrire lorsqu'ils y sont forcés, pour des devoirs à la maison ou pour s'entraîner.

 

Création d'un Observatoire de la lecture des adolescents : les jeunes lisent-ils ?


Le rapport se conclut par un appel destiné aux écoles : puisque l'écriture apporte visiblement de meilleures chances de réussite aux étudiants, il serait judicieux d'y consacrer plus de cours ; le plaisir d'écrire viendrait avec la pratique, et de meilleurs résultats scolaires suivent presque systématiquement.

Pour celles et ceux qui hésiteraient encore à prendre la plume...

  Writing for Enjoyment in 2016- Final by ActuaLitté on Scribd