“Les lecteurs aiment écouter les traducteurs”, festival Vo-Vf, le monde en livres

Jeanne Rivière - 14.10.2016

Edition - International - traduction - festival Vo-Vf, le monde en livres - manifestation littéraire


Le festival Vo-Vf, le monde en livres qui donne pendant trois jours la parole aux traducteurs littéraires a accueilli pour sa 4ème édition un tiers de visiteurs en plus, soit 1 500 participants. Prochaine édition du 29  septembre au 01 octobre 2017 à Gif-sur-Yvette, en attendant les enregistrements de toutes les rencontres du festival seront disponibles sur le site à partir de lundi, ainsi que les photos. 

 

 

 

Les lecteurs aiment écouter les traducteurs, ainsi le festival Vo-Vf, le monde en livres qui leur donne la parole a accueilli un tiers de visiteurs en plus lors de sa 4e édition qui s’est déroulée du 30 septembre au 2 octobre à Gif-sur-Yvette, par rapport à l'édition précédente. La librairie éphémère Babel, installée durant les deux journées du week-end au rez-de-chaussée du château du Val-Fleury, a vendu 800 livres, soit 300 de plus que l’an passé.  

 

La trentaine de tables rondes autour de la littérature étrangère et des langues et cultures du monde a rassemblé un total de 1 500 visiteurs venus écouter la centaine d’intervenants, principalement des traducteurs littéraires, mais aussi des linguistes, des scientifiques, des éditeurs, des journalistes, des poètes…

 

Parmi les invités, Maylis de Kerangal et sa traductrice canadienne Jessica Moore (aussi chanteuse, comme ont pu l’entendre les festivaliers le samedi soir), la russophone Luba Jurgenson, le duo Tom Lanoye et Alain van Crugten (Prix Laure Bataillon 1986 et... 2016), Jean-Philipppe Toussaint et ses traducteurs, mais encore Diane Meur, Françoise Balibar, Amandine Gay, Sharon Peperkamp, Khaled Osman, Christian Ortlieb… Le trombinoscope est en ligne sur le site du festival.

 

Une grande fête des langues et des cultures

 

La programmation était complétée par une série d’ateliers d’initiation à la traduction en arabe, suédois et en Langue des Signes Française. Ce dernier, animé par le comédien Bachir Saïfi, a remporté un immense succès auprès du public et sera donc reconduit l’an prochain. A noter, deux tables rondes étaient interprétées en LSF pour permettre au public sourd de se joindre à cette grande fête des langues et des cultures. Plus d’une vingtaine de langues étaient présentes cette année : l’albanais, l’anglais, l’allemand, l’arabe, le chinois, le coréen, le danois, l’espagnol, l'islandais,  l’italien, le kurde, la langue des signes françaises, le macédonien, le néerlandais, le norvégien , le persan, le portugais, le russe, le swahili et le wolof.

 

La programmation jeunesse particulièrement soignée a offert aux enfants de 4 à 12 ans des ateliers variés (création graphique, découverte des langues, création de jouets russes) et des lectures, dans et hors les murs, notamment sur les pelouses du parc du château. Le jeu de l’alphabet russe compris dans le livret remis aux jeunes participants durant le festival sera prochainement réimprimé par la revue Baïka, dans son édition de  décembre.

 

 

Seul reproche-récurrent- adressé à l’équipe du festival, « impossible d’assister à toutes les tables rondes ! ». Si vous avez raté la littérature kurde pour aller à la lecture performance musicale de Jean-Philippe Toussaint ou manqué celle sur la rentrée littéraire pour écouter les histoires de l'éditeur et traducteur Robert Pépin, toutes les interventions seront en ligne sur le site à partir du lundi 17 ocotobre 2016, sous forme audio ou vidéo pour toutes les rencontres qui se déroulaient dans la grande salle du château du Val-Fleury. Enfin, rien de mieux pour se remémorer les meilleurs moments du festival que de s’y replonger grâce au diaporama ci-dessus.

 

Encouragée par le succès de cette 4e édition, toute l’équipe s’est déjà attelée à préparer la prochaine édition qui se tiendra du vendredi 29 septembre au samedi 01 octobre 2017.

 

Une manifestation gratuite qui donne le goût de lire et de découvrir

 

La manifestation qui vise à « donner le goût de lire et de découvrir » restera entièrement gratuite grâce aux fidèles partenaires du festival (Mairie de Gif-sur-Yvette, Ile de France, CNL, Ministère de la Culture, Sofia, ATLF, ATLAS, BULAC, fondation Michalski…), au travail des 50 bénévoles sans lesquels rien ne serait possible et aux dons versés via la campagne de financement participatif ouverte toute l’année.