Les lecteurs norvégiens préfèrent les ebooks en anglais

Fasseur Barbara - 09.05.2018

Edition - International - Norvège Sondage Lecture - Lecture Numérique Norvège - Éditeur Norvège Libraire


Le mois dernier, les résultats du sondage annuel de l’Association des libraires et des éditeurs de Norvège quant aux habitudes des lecteurs étaient révélés. Même s’ils sont toujours de grands consommateurs de livres, les jeunes Norvégiens semblent lire de moins en moins. De manière plus générale, les lecteurs se détournent de la langue nationale au profit des livres en anglais.

 
Book cafe window (02)
(AnneCN, CC BY 2.0)


 

Près de neuf Norvégiens sur dix lisent, ce qui représente 88 % de lecteurs au sein de la population. Et les ventes de livres s’en ressentent, puisqu’elles ont augmenté cette année encore, avec 0,8 point de plus en 2017 qu’en 2015. D'après les résultats du sondage, 3 Norvégiens sur 4 achètent leurs titres en librairies, et l'industrie du livre a encore de beaux jours devant elle.

 

Malgré cette tendance encore très présente de se rendre en librairie pour trouver ses prochaines lectures, Trine Stensen, directrice de l’Association des libraires, voit une nouvelle approche se développer. « Comme dans le commerce d’autres produits de base, les achats en ligne augmentent, même si la plupart des Norvégiens préfèrent encore la librairie traditionnelle ».

 

Sur l'ensemble des sondés, quelque 74 % des personnes interrogées ont, en 2017, acheté un ou plusieurs livres dans les établissements de briques et de mortier, soit 3 % de plus par rapport aux chiffres de 2015. Les achats de livres en ligne ont augmenté de 5 %, avec 44 % d'acheteurs. Le sondage évalue également à 16 % la part de la population qui lit en numérique, et ce, majoritairement en anglais.

 

Aussi, bien que les ventes d’ouvrages imprimés en norvégien restent élevées, pour ce qui est du livre numérique, c’est la tendance inverse qui se dégage. Plus de 65 % des ebooks vendus en Norvège sont en anglais. Sur 10,1 livres numériques achetés en 2017, seuls 3,5 sont en norvégien, d’après le sondage.

 

Ce constat est à l'opposé de celui opéré dans l’imprimé, où 3 titres sur 4 sont en norvégien. Le numérique représente donc une opportunité pour les éditeurs, dans les deux langues. Le directeur de l’Association des éditeurs norvégien, Kris Einarsson, confirme que le nombre de livres étrangers est très élevé, mais souligne également que les choses évoluent.

 

« Quand nous avons commencé à proposer des ebooks norvégiens, la part de vente en langue étrangère était de 100 %. Cela a évidemment changé en cours puisque la part de vente pour les ebooks norvégiens a progressivement augmenté. Pour les ouvrages papier, environ trois livres sur quatre sont vendus en norvégien. Pour les livres numériques, c’est le contraire. Mais c’est en progrès. »

 

Par le passé, au vu de la taille du marché, les éditeurs norvégiens n’étaient pas encouragés à dématérialiser leurs ouvrages et les auteurs norvégiens avaient nettement moins recours à l’autopublication en ligne de livre numérique. Mais les choses sont en train de changer.

 

Avec le livre audio, Storytel commence
à conquérir le monde

 

Le nombre d’ebooks disponible en norvégien a augmenté, ainsi que le nombre de distributeurs proposant ces derniers. Prochaine évolution annoncée, l’exonération de la TVA pour les livres électroniques. Après plusieurs années de négociation, la réforme devrait avoir lieu en début d’année prochaine.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.