medias

Les libraires du Québec s'engagent contre le harcèlement sexuel

Clément Solym - 16.07.2020

Edition - International - harcèlement sexuel libraires - librairie Québec harcelement - profession filière livre


En l’espace de trois jours, toute la filière livre du Québec s’est retrouvée mobilisée. Les différentes professions convergent pour dénoncer toute forme d’agression sexuelle et de harcèlement. L’Association des libraires du Québec vient apporter son plein soutien à une récente lettre ouverte signée par 156 femmes. 


 

Dans un communiqué, l’ALQ qui compte 134 membres à travers le territoire québécois — et certains en dehors — choisit de prendre position, suite à la tribune diffusée dans son intégralité par ActuaLitté. Voici leur réaction, à chaud.

 

Harcèlement sexuel et abus de pouvoir dans le milieu littéraire


C’est avec raison qu’elles écrivent : « Notre milieu manie trop bien le verbe pour ignorer qu’il dispense parfois de l’action, et que cela est terriblement coûteux. Ceci est un appel à l’action. Les mots ne suffisent plus. C’est assez. »
 
Elles interpellent à maintes reprises intervenantes et intervenants du milieu littéraire, éditrices et éditeurs, programmeuses et programmeurs littéraires, directrices et directeurs de revues littéraires, festivals, librairies, organisme culturel, entreprise ou individu organisant des événements littéraires, journalistes, critiques, libraires, professeures et professeurs. Ainsi, l’ALQ répond à l’appel à l’action.
 
L’ALQ s’engage à :

Assurer la présence d’un minimum de deux femmes et minorités de genre compétentes et bienveillantes qui restent sobres tout le long des événements que nous organisons ;
Mettre en place une politique de tolérance zéro lors de nos événements ;
Maintenir la parité sur les différents comités de sélection du Prix des libraires, ainsi qu’à son conseil d’administration ;
Entrer en contact avec les autrices selon de saines habitudes et un code de déontologie. 

« Cette nouvelle vague de dénonciations, qui n’épargne pas notre milieu — et qui ne devrait en épargner aucun —, démontre clairement un désir de changement profond et souhaitable. Par ce mouvement, une partie de la population est en train de dire NON aux abus de toutes sortes dans un système établi qui a la plupart du temps protégé le pouvoir en place au détriment des victimes », a tenu à préciser Éric Simard, président de l’ALQ et copropriétaire des Librairies du Square.
 
Cela dit, il faut aussi en faire plus pour protéger le personnel des librairies, et s’assurer qu’il soit dans un environnement de travail dans lequel il se sente en sécurité. Les employé.e.s des librairies sont souvent exposé.e.s à des patron.ne.s, collègues, représentant.e.s, client.e.s, et peuvent se sentir menacé.e.s. Nous nous engageons donc également à mettre en place rapidement un lieu de référence pour ceux et celles qui auraient besoin d’aide.


crédit photo : surdumihail CC 0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.