Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Les libraires et la rentrée littéraire : rendez-vous dans les coulisses...

Auteur invité - 12.09.2017

Edition - Librairies - librairie rentrée littéraire - présentation catalogues livres - libraires éditeurs rentrée


Cette année, pas moins de 581 romans et recueils de nouvelles français et étrangers sont annoncés par les éditeurs pour la rentrée littéraire... Et d'après les libraires que nous avons interrogés, il s'agirait d'un bon cru. Comment se prépare la rentrée littéraire en librairie ? Comment les libraires font-ils pour se repérer parmi ce nombre impressionnant d'ouvrages et vous présenter leurs coups de cœur ?


Par l'association Libraires en Rhône Alpes
 


Lectures d'été, librairie Murmure des mots à Brignais
 

De Charlieu à Bourg-en-Bresse, en passant par Lyon, Vienne ou encore Saint-Étienne, suivez quelques libraires de l'association, qui vous font pénétrer dans les coulisses de cette rentrée.
 

«Que me conseillez-vous dans cette rentrée littéraire ? Vous n'auriez pas un roman facile à offrir à une amie qui est à l'hôpital ? Et pour ma belle sœur qui fête ses 40 ans et adore le polar ? Qui aura le Goncourt selon vous ?» C'est la rentrée et les libraires sont sur le pont. La relation de confiance entre lecteurs et libraires implique de répondre à des demandes souvent aussi nombreuses et diverses... que les titres de la rentrée littéraire !
 

« Cette période bénéficie d'une couverture importante de la part des médias, c'est donc un coup de projecteur fort sur les parutions, et par rebond sur les librairies » explique Jean Baptiste Hamelin, de la librairie Le Carnet à Spirales, à Charlieu. La rentrée représente un moment clef dans la vie de la librairie, peut être celui où les libraires jouent le plus leur rôle de passeur de livres, affirment leurs choix littéraires et instaurent un lien privilégié avec les lecteurs.
 

“Les prix littéraires condamnés : l'histoire sonne la fin de la société verticale”


Une relation humaine que l'on ne trouve guère dans la grande distribution et encore moins sur les sites de vente en ligne ! « La rentrée littéraire nous différencie des vendeurs de livres en pile, car nous conseillons surtout les lectures de l'été que nous avons aimées » confirme Lydie Zannini, de la librairie du Théâtre à Bourg en Bresse.

Et Ivan Berton, de la librairie L'Esprit Livre à Lyon, de renchérir « des échanges entre lecteurs et libraires se nouent, des discussions sur tel titre ou tel auteur s’engagent, des critiques et des recommandations éclosent…En résumé, la rentrée littéraire est un beau moment d’interaction populaire qui fait de nos lieux de véritables espaces de partage et de convivialité ».
 


Librairie Passages à Lyon
 

Pour réussir au mieux cette rentrée et être prêt à l'automne, les libraires commencent à la préparer... dès le printemps ! Première étape : les réunions de présentation de rentrée, que les éditeurs organisent pour les libraires à partir du mois de Mai. Céline Guilbaud, de la librairie Lune et l'autre à Saint-Étienne « apprécie particulièrement les rentrées organisées par les diffuseurs ayant dans leurs catalogues beaucoup d'éditeurs de littérature. Cela permet de balayer une grande partie de la production ».

Ces réunions ont lieu à Paris et à Lyon pour un certain nombre d'éditeurs. « Cette année par exemple, mon déplacement à Paris pour la présentation de la rentrée Albin Michel a été fructueux », raconte Alain Bélier, de la librairie Lucioles à Vienne.« Deux journalistes interviewaient les auteurs les uns après les autres. Nous avons pu ainsi rencontrer et programmer la venue dans notre librairie de plusieurs d'entre eux comme Aurélien Delsaux, l'auteur de « Sangliers », un roman qui se passe...en Isère, non loin de la librairie ! ».
 

Parallèlement à ces réunions, les représentants des maisons d'éditions, les « représ » dans le jargon des libraires, se rendent en librairies pour présenter et vendre les ouvrages des différents catalogues. « C'est aussi un travail essentiel pour faire du tri dans la production, car comme beaucoup de petites librairies, nous ne pouvons pas assumer la quantité énorme de livres publiés à la rentrée. Nous suivons souvent leurs propositions de lectures... » précise Céline Guilbaud.

Dans la foulée des réunions de présentation de rentrée et des visites des représentants des différentes maisons d'éditions, les libraires vont commencer à lire les premiers ouvrages, sous forme d'épreuves : les fameux « SP », les Services de Presse. « En fonction de nos souhaits, nos envies, nos intuitions... nous demandons aux éditeurs de nous adresser les différents SP. Ils sont d'une importance capitale car ils nous permettent d'organiser nos temps de lecture » poursuit Ivan Berton.

Réunions d'équipes, partage d'information, répartition des lectures... les libraires sont prêts pour un été studieux.
 

Malgré la grande capacité de lecture des libraires, aucun d'entre eux n'est arrivé à bout des 580 nouveautés cette année encore ! Le savoir-faire du libraire consiste justement à se repérer dans cette production foisonnante, fort des lectures accumulées au fil des ans, des connaissances des catalogues des maisons d'éditions, et des auteurs évidemment. Bien sûr, il y a les auteurs « vedettes » qui publient très régulièrement, comme Erik Orsenna ou Amélie Nothomb, et qui sont de vraies locomotives : le public va en librairie pour acheter leurs ouvrages, puis tombe au fil des vitrines, tables et conseils de libraires, sur d'autres pépites.
 

La rentrée Coquillages et crustacés : littérature sur des plages abandonnées


Les libraires ne peuvent donc passer à côté car même si ces auteurs ont déjà un public acquis, les lecteurs voudront avoir l'avis de leur libraire sur leurs derniers opus. Puis il y a les auteurs fétiches, ceux que chaque libraire souhaite bichonner, défendre, « les auteurs qu'on suit, qu'on aime lire depuis longtemps » précise Céline Guilbaud. Enfin si le libraire est un passeur de livres, c'est aussi un défricheur qui aime à dénicher les perles rares.

Avec 80 primo-romanciers cette année, il y a de quoi faire des découvertes ! Pour Lydie Zannini « notre travail est d'en faire sortir du lot, de repérer ceux qui émergent à peine». Des livres qui ont besoin du « coup du main du libraire », selon l'expression de Jean Baptiste Hamelin.



service de presse envoyé à la librairie – Le livre que je ne voulais pas écrire

 

La rentrée va aussi de paire avec l'arrivage de dizaines de cartons. Car le libraire, ne l'oublions pas, est aussi un manutentionnaire. Réceptionner les livres, les ranger et parfois même réorganiser des rayons pour pouvoir trouver une place pour tous ces nouveaux ouvrages, fait partie intégrante de son quotidien. Une fois les livres lus, commandés, réceptionnés, rangés et présentés... le travail n'est évidemment pas fini, car il s'agit à présent de les vendre. Pour se faire, et bien mieux que des algorithmes, la meilleure méthode reste le conseil personnalisé au lecteur.

Car un bon libraire connaît ses livres certes, mais également ses clients, leurs goûts, leurs attentes et a l'envie de partager avec eux toutes ses découvertes. Pour interpeller les lecteurs, rien de tel que les traditionnelles vitrines et tables, parsemées de petits mots sur les livres : fiche, bandeau... chaque libraire a sa technique pour valoriser ses coups de cœur.


Des rencontres avec les auteurs sont programmées, les lieux s'animent le soir. Depuis quelques années déjà, nombreux sont ceux qui organisent des soirées de présentation de rentrée littéraire. Le Carnet à Spirales à Charlieu chronique pour l'occasion entre 30 et 35 titres, et Lucioles à Vienne fait cette année sa présentation de rentrée au Théâtre de la ville en invitant plusieurs auteurs. D'autres enfin, comme L'Esprit Livre à Lyon, organisent des pique-nique littéraires. Une façon conviviale et participative de découvrir les ouvrages de la rentrée littéraire.
 

Fort heureusement, la rentrée ne se finit pas fin septembre. Elle se poursuit tout l'automne et bien plus tard. « On peut dire que notre image en littérature tout au long de l'année est excellente grâce à la rentrée». souligne Jean Baptiste Hamelin. Le point d'orgue se situe début novembre avec la remise des nombreux prix littéraires, autant de promesses de ventes pour la fin d'année, en attendant... la rentrée littéraire de janvier !
 

Les conseils de lecture de vos libraires sont à retrouver sur le site de réservation et commande en ligne de livres papier et numérique www.chez-mon-libraire.fr 

 

Humeur et billets de la rentrée littéraire 2017


Rentrée littéraire 2017, la fashion week des libraires