Les libraires francophones d'Algérie tournés vers l'avenir

Auteur invité - 16.05.2018

Edition - Librairies - formation libraire Algérie - librairies Algérie clients - AILF Algérie librairie


À l’invitation de l’Institut français d’Algérie, du CNL algérien et de l’Association des libraires d’Algérie (ASLIA), l’AILF poursuit son cycle de professionnalisation des libraires dans ce pays. Si les trois formations organisées en 2017 concernaient les directeurs de librairies, celles-ci ont pour objectif de former des employés en librairie d’Alger et de province.


Formation libraires en Algérie
Boucharef Med Skander et Mezaoui Med Zine el Abidine Crédit AILF - CC BY SA 2.0

 

Valoriser les libraires algériennes
 

Au programme de cette session : accueillir et conseiller sa clientèle pour mieux vendre. Cette formation sera précédée d’un petit module sur la chaîne du livre pour bien situer l’importance de la librairie dans cette chaîne professionnelle.

« Il est utile pour ces libraires de bien comprendre leur rôle de passeur, car la librairie est un maillon à valoriser partout dans le monde, elle illustre ces notions de découverte, de dialogue, de partage, de conseil qui sont au cœur de notre métier », précise Agnès Debiage, secrétaire générale de l’AILF, qui anime cette formation.
 

« La visite des librairies reste un préalable essentiel à notre action, car l’objectif de l’AILF est de répondre au plus près aux besoins des libraires. Chaque pays a ses spécificités, ses règles d’importation, son histoire dans laquelle s’inscrivent les librairies », déclare Agnès Debiage.

« En Algérie, c’est un plaisir de voir une vraie implication de l’Institut français dans le soutien à la filière professionnelle du livre, tout en prenant la dimension de l’importance du maillon de la librairie. Cela prouve que le réseau des librairies francophones à travers le monde et particulièrement en Algérie, continue de bouger et de s’adapter ». 

 

Dix-huit stagiaires de 14 librairies d’Alger et de province ont pu se concentrer sur tout ce qui compose la relation client pendant trois jours. La formation avait lieu au 48, Alger, où se trouve également la librairie L’arbre à dires, ce qui a permis une alternance facilitée de théorie et de pratique dans la librairie.

 

Les libraires ne cachent pas leur enthousiasme
 

Pour cette première formation d’employés en librairie, la cohésion du groupe a été très forte, les échanges parfois animés et ponctués par de vrais éclats de rire. Une très bonne ambiance qui a largement facilité l’assimilation de toutes les notions abordées. Les libraires eux-mêmes soulignent les apports essentiels de cette formation. 
 

« Sortir du cadre de la librairie pour avoir un regard extérieur sur son propre travail… identifier les erreurs que je faisais pour pouvoir les corriger » sont pour Boucharef Scandar (L’arbre à dires) des points essentiels. Tandis que Zine el Abidine Mohamed Mezaoui (Librairie générale d’El Biar) apprécie « une occasion pour nous libraires de se réunir, de se rencontrer ».


Formation libraires en Algérie
AILF - CC BY SA 2.0
 


Pour Feth Ezzehar (Librairie Mauguin à Blida) « J’ai appris à poser les bonnes questions aux clients et à être pertinente dans mes conseils ». Radia Hihi (Librairie des Arts et des Lettres) fait le constat « Même si l’on travaille depuis des années, on n’a pas bien su écouter le client, on n’avait pas suffisamment la notion d’essayer de bien le comprendre dans ses attentes… et j’espère que cette formation aura une suite ».
 

Hichem Bouksani de la Maison de la presse Braham repart motivé « J’espère pouvoir accueillir mieux le client et je suis certain d’y arriver si je suis les conseils de la formatrice ». Pour Rania Hadjadj de L’Arbre à dires « La formation a été très très enrichissante… j’ai appris beaucoup par rapport à l’accueil des clients et aux ventes complémentaires… avant je n’y pensais pas et maintenant j’ose plus (proposer des ventes complémentaires) avec les clients ».

Les réactions des uns et des autres sont très positives et la conclusion est apportée par Hichem Lamraoui de la Librairie du Tiers monde, véritable institution à Alger « Cette formation nous a donné certains outils, certaines pratiques dont nous, libraires en Algérie, n’avions pas connaissance et elle nous a permis de nous remettre en question pour améliorer notre qualité de service ». 

 

Cette formation sera complétée par une autre session en juillet à Alger qui portera sur l’aménagement, le rangement et la valorisation de la librairie.
 

Dans ce pays où l’édition locale se développe, où le lectorat reste motivé et où la concurrence de la vente en ligne demeure insignifiante, la professionnalisation des libraires est une étape essentielle dans une démarche cohérente de promotion du livre et de la lecture.



 

En partenariat avec l'AILF

 

Retrouver toute l’actualité de la librairie francophone dans le monde

 

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.