Les librairies indépendantes restent favorites

Clément Solym - 20.01.2011

Edition - Société - ebooks - librairie - achat


Prêts. Comme les scouts. Il aura fallu du temps pour que les consommateurs étatsuniens se disent prêts à acheter des livres numériques dans une librairie indépendante à condition que le tarif soit attractif. Ah, oui, bien sûr...

Une récente étude réalisée par l'agence Verso, pour Digital Book World, montre que 81 % des répondants sont disposés à acheter leurs titres numériques dans ces boutiques. Ils s'attendent cependant à ce que les tarifs soient compétitifs.

Pour l'heure, le marché se répartit entre Amazon, avec 28 % de PdM pour son Kindle et Barnes & Noble, avec 15 % de PdM pour son Nook (illustration). De quoi laisser donc aux indépendants une porte d'entrée sur ce marché, et pas forcément par le biais d'un site internet, puisque les clients seraient en mesure de se déplacer, selon l'étude.

En outre, 45 % des sondés affirment qu'ils empruntent des livres en bibliothèques. Pour 36 %, les livres sont empruntés auprès des collègues au travail ou des amis. Les bibliothèques ne représentent cependant que moins de 15 % de l'utilisation d'ebooks.

Et pour ce qui est des achats, les sondés se sont finalement rendu compte avoir acheté plus de livres papier dans des librairies indépendantes qu'ils ne le croyaient. Ainsi, 32 % d'entre eux ont acheté des livres dans des boutiques indé, contre 7 % comme l'affirmaient d'autres études. Les revendeurs en ligne n'auraient finalement que 29 % de PdM.

« Comme l'étude de l'an passé, les librairies indépendantes bénéficient d'un léger avantage sur leurs concurrents de brique et de mortier », explique Guy LeCharles Gonzalez, directeur de la programmation du Digital Book World. (Via Publishers Weekly)