Les librairies parisiennes tentent de s'adapter au numérique

Clément Solym - 12.10.2010

Edition - Société - vente - lecteurs - paiement


 Six librairies parisiennes ont fait le pas en avant, en installant des bornes de numérique. Le but : conserver leur clientèle à l'heure de l'achat sur Internet.

Ce n'est pas un pari, mais plutôt une obligation. Les librairies Delamain, Lamartine, L'arbre à lettres Bastille, Le Divan, Librairie Gallimard, Librairie de Paris ont accepté l'offre d'ePagine. Sur la borne numérique, les catalogues Hachette, Flammarion, Gallimard, Le Seuil et beaucoup d'autres.


Le but ? S'affirmer comme canal de vente pour le numérique. Nombreux lecteurs, surtout français, ne se sont pas encore habitués au numérique. Cette démarche peut être un passage en douceur, le client restant dans un univers familier. En outre, des lecteurs ont manifesté des appréhensions quand au paiement internet, pas assez sécurisé. Avec la borne numérique, rien d'alarmant, un simple passage en caisse suffit.

Borne numérique ?

C'est un simple logiciel, installable sur un PC simple ou tactile. Le client effectue ses achats à partir de la borne, qui présente l'offre de livres numériques ou ebooks. Le lecteur constitue un panier, s'identifie et reçoit un bon de passage en caisse. Une fois le paiement effectué, les ebooks sont directement livrés sur son adresse email.

Le « plus » de cette méthode est l'accompagnement du consommateur. Il n'est pas seul devant son écran, devant faire confiance à des avis d'internautes douteux. Il a sa disponibilité l'équipe de la librairie. Celle-ci peut le guider vers le bon livre, comme l'aider a appréhender l'ère du numérique : choix du lecteur adapté à ses besoins, du format...

Pour les librairies tentées par l'expérience, ePagine se propose des les accompagner dans leurs débuts. Installation et livraison de la borne, mais pas seulement. La firme entend aider les libraires à appréhender la nouvelle machine : possibilités de présentation, sélections de livres. Ensuite, les libraires peuvent même demander à effectuer une formation plus pointue chez ePagine. IL fallait bien ça pour qu'ils franchissent le pas.