Les librairies suisses Orell Füssli et Thalia sur la voie de la fusion

Antoine Oury - 24.04.2013

Edition - Librairies - Orell Füssli - Thalia - Suisse


Annoncée début mars, la fusion des chaînes de librairies Orell Füssli et Thalia se concrétise et se confirme, avec une validation de la part de la Commission de la Concurrence (COMCO) helvétique. L'opération financière aboutira vraisemblablement à la création d'une d'une nouvelle entité, partagée entre les deux sociétés. Mais aussi à la suppression de 40 à 50 postes au sein des deux chaînes.

 


Green traffic light

Hugo-photography, CC BY-ND 2.0

 

 

La fusion des deux sociétés donnera naissance à une joint-venture, dans laquelle chacune des deux parties détiendra 50 % des parts. Orell Füssli emploie actuellement 400 employés, contre 650 pour Thalia, qui compte un peu plus d'une vingtaine de magasins dans le pays. 40 à 50 suppressions de postes sont attendues à l'occasion de cette fusion.

 

Les « bouleversements du commerce du livre » sont mis en avant par les deux chaînes de librairies pour expliquer cette fusion, et, sans surprise, le communiqué précise que cette mise en commun des forces et des moyens, particulièrement pour le commerce en ligne permettra de faire face « à la pression exercée par les revendeurs internationaux », annonce un communiqué.

 

La fusion a été validée sans anicroche par la Commission de la Concurrence du pays, et seuls les avis négatifs des autorités de la concurrence allemande et autrichienne pourraient désormais faire obstacle à cette fusion.