medias

Les livres d’autoformation se vendent mieux que jamais

Partenaire - 31.10.2018

Edition - Société - développement personnel livres - lecture formation personnelle - autoformation lecture livres


Voilà sans doute une des conséquences inattendues du numérique et du fait qu’il a rendu l’accès à la connaissance beaucoup plus facile qu’il y a encore quelques décennies. Les consommateurs se sont habitués à se former eux-mêmes, mais ils continuent de préférer les livres, auxquels ils font davantage confiance en termes de qualité de contenu.

 


 

Des livres sur tous les sujets


Ce qui fait également le succès de l’édition d’ouvrages d’autoformation, c’est la très large gamme de sujets qu’elle peut aborder. Effectivement, contrairement à d’autres domaines de l’édition beaucoup plus spécialisés sur un genre précis de consommateurs, les livres d’autoformation peuvent potentiellement cibler tout le monde.
 

Les plus grandes collections en la matière sont, en effet, présentes dans presque toutes les bibliothèques personnelles françaises. Presque tous les consommateurs se sont déjà trouvés, un jour, à vouloir apprendre un domaine de compétence ou bien à espérer augmenter sa culture générale en achetant un de ces livres d’autoformation.


L’autoformation et ses limites


L’autoformation par les livres est un moyen formidable de développer de nombreuses compétences précieuses, parfois dans des domaines que l’on ne soupçonne pas. À bien des égards, les tutoriels vidéo publiés sur Internet ont largement participé à la démocratisation de ce que certains sociologues appellent déjà le « citoyen expert ».


En revanche, ces techniques d’autoformation ne remplaceront sans doute jamais la pratique nécessaire. Il vaudra donc toujours mieux faire appel à un professionnel expert pour réparer une fuite d’eau plutôt que de prendre le risque d’aggraver la situation en le faisant soi-même. Surtout, si la fuite en question est complexe et qu’elle risque de causer des dégâts majeurs au logement et à tout l’immeuble.
 

En revanche, l’autoformation dans le domaine de la plomberie, par exemple, est un excellent moyen d’évaluer soi-même la situation, sa gravité et les opérations nécessaires pour résoudre le problème. Résultat, si vous faites, en plus, appel à un service de plomberie sérieux, vous serez certain de ne pas pouvoir tomber dans une arnaque à la surfacturation.
 

L’avenir de l’apprentissage ?


Si l’autoformation est en train de redessiner partiellement le rapport entre les citoyens et les professionnels et de porter le monde de l’édition vers des profits dont elle n’ose à peine rêver parfois, il serait naïf de croire qu’elle est en train de révolutionner le monde de la formation.
 

Désormais, il est vrai qu’acquérir un savoir ne demande plus forcément d’accéder à une école. Cependant, le savoir-faire est moins évident à obtenir et l’intérêt de suivre le cursus d’une école réside également dans le fait d’obtenir un diplôme.


Effectivement, rien ne vaudra jamais l’obtention d’un diplôme pour convaincre un employeur ou un client. L’autoformation ne menace donc pas du tout le monde de l’enseignement et ne fait que porter l’édition des collections dédiées.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.