Les livres d'un pasteur retirés de librairies chrétiennes aux USA

Clément Solym - 14.08.2014

Edition - International - pasteur église - livres plagiats - librairies chrétiennes


Un pasteur censuré dans des librairies chrétiennes, on en sourirait presque. Mark Driscoll a vu ses livres retirés de 180 librairies - A Call to Resurgence et Real Marriage. Le fondateur de la Mars Hill Church, bâtie en 1996, compte 13.000 fidèles et 15 lieux de culte. Pasteur charismatique, certes, mais pas vraiment apprécié. 

 

 

Funny Church Signs

au_tiger01 CC BY 2.0

 

 

Outre ses activités de prêcheur, Driscoll est cofondateur de Acts 29, organisation qui a conduit à la création de 500 églises dans le monde. Mais voilà, son succès attise les regards de biais : on l'accuse de pressions sur ses ouailles, et de dépenses inappropriées, puisées dans les « fonds » baptismaux...

 

Une plainte est d'ailleurs en cours à New York, selon laquelle il aurait utilisé les deniers de son culte pour stimuler les ventes de son ouvrage de 2012, Real Marriage. Plus de 200.000 $ auraient été investis dans cette opération. Driscoll a reconnu les faits, mais nié que ce fut pour entrer dans la liste des meilleures ventes. 

 

Autre époque, mêmes moeurs, en 2013 A Call to Resurgence fait l'objet d'une controverse, cette fois parce que des sources bibliques manqueraient, ou qu'elles n'auraient pas été citées, ou mal citées. 

 

Or, d'autres allégations sont pour le coup bien moins littéraires. Des membres trop curieux auraient été agressés, pour des questions un peu trop éloignées de la ligne de conduite prônée. En 2000, Driscoll aurait, sous anonymat, publié des diatribes misogynes et homophones. 

 

En attendant de connaître la vérité - et pas celle qui descend de la montagne, gravée sur les tables de la Loi - les librairies du réseau LifeWay, d'obédience chrétienne, ont décidé de retirer les livres des rayons. Marty King, directeur de la communication de LifeWay assure que la décision n'est que temporaire, et que les conclusions de l'enquête permettront d'agir définitivement. 

 

Dans une déclaration officielle, Acts 29 aurait également révoqué l'adhésion de son fondateur, en regard de la nature des accusations portées à son encontre. Et de lui demander de démissionner de son poste à Mars Hill. 

 

Les responsables de l'Église ont assuré que Driscoll comptait bien affronter les accusations et conserver son poste. (via LA Times)