Les livres de Mark Twain défigurés

Clément Solym - 07.01.2011

Edition - Société - mark - twain - nigger


Peut-on parler de censure ? En modifiant en profondeur les textes de Mark Twain, Huckleberry Finn, mais également Tom Sawyer, qui se retrouvent débarrassés de propos jugés racistes, le public moderne hurle à l'injustice !

Alan Gribben, professeur de littérature à l'université Auburn Montgomery d'Alabama, est à l'origine de ce projet. Pour lui, la perspective de cette nouvelle édition était de supprimer des propos communs à l'époque de la rédaction, mais clairement reconnus comme racistes aujourd'hui.

Tout cela pour sauver une partie de la littérature passée, héritage culturel du pays, et leur épargner des controverses inutiles. « Nous vivons dans un climat culturel qui a profondément changé, et je ne vais pas m'excuser de proposer cette alternative. » (notre actualitté)

De fait, toutes les occurrences du mot nigger ont été remplacées par slaves et injun par indian.

Mais évidemment, les puristes et les autres ont jailli, insistant pour que l'on respecte le texte, et qu'il ne soit pas modifié au nom d'une quelconque volonté de préserver, sauvegarder ou quoi que ce soit d'autre.

Les oeuvres de Mark Twain sont parmi les plus importantes de la littérature étatsunienne, explique Barbara Jones, directrice de l'American Library Association.

« Mark Twain n'avait pas peur de mettre en évidence les nombreuses forces de son pays, autant que ses faiblesses. Il a utilisé le N-Word à dessin [NdR : le mot Nigger est volontairement censuré, car tabou aujourd'hui] et non parce qu'il était raciste. » Et d'assurer qu'en l'état, ce texte mutilé n'est pas de Mark Twain.

« Nous sommes horrifiés et nous pensons que la plupart des lecteurs, qu'ils soient puristes du texte ou non, seront horrifiés également », commentait le New York Times, qui dévoilait l'affaire. Et de commenter : « Il n'y a aucun moyen de 'nettoyer' Twain sans faire un tort irréparable à la vérité historique de son travail. »

Les commentaires laissés sur la page Facebook de l'éditeur ont fait réfléchir la maison, mais qui a certifié qu'il publierait le livre avec les modifications.