Les livres restent une force dans l'économie culturelle française

Clément Solym - 27.06.2009

Edition - Les maisons - livres - force - culturelle


Le Syndicat national de l'édition (SNE) a tenu sont assemblée générale jeudi dernier. C'était l'occasion pour le SNE d'annoncer les chiffres de l'édition pour 2008.

En 2008, les ventes de livres ont diminué de 2,1 %, les cessions de droit de 4,4 % et le nombre d'exemplaires vendus a chuté de 3,8 % avec 468 325 000 exemplaires vendus, selon les propos du SNE.

Par contre, le tirage moyen est en hausse de 5,6 % avec une moyenne de tirage à 9 702 exemplaires par titre. Le chiffre d'affaires de l'édition a baissé de 2,2 % avec 2,83 milliards d'euros en 2008.

Dans le détail, c'est la littérature qui tient le haut du pavé en ce qui concerne la part du CA avec 24,9 %. Elle est suivie par les ouvrages pratiques et de tourisme (13,1 %), le scolaire et parascolaire (11,8 %), et les ouvrages jeunesse (11,6 %). Viennent ensuite en queue du peloton la BD (8,3 %) ex aequo avec les dictionnaires et encyclopédies, et les ouvrages sur les sciences humaines et sociales (7,1 %).

Les plus petites parts du CA reviennent au sciences techniques et médecine à égalité avec les documents d'actualité et les essais (4 %), les beaux livres (3,7 %), les atlas et autres cartes de géographie (1,7 %), les ouvrages religieux ou sur l'ésotérisme (1,4 %) et enfin, bon dernier, la documentation (0,1 %).