Les loups-garous succèdent aux aventures érotiques de Fifty Shades

Clément Solym - 04.12.2013

Edition - International - Kate Welshman - Fifty Shades of Grey - succession


En Australie, l'éditrice Amanda Hayward est à l'origine de Fifty Shades of Grey. Et forte du succès de la trilogie de EL James, sa maison, The Writer's Coffee Shop, complètement inconnue avant la trilogie, cherche à prolonger le succès de cette littérature érotico-porno-SM. Pour ce faire, Kate Welshman est une véritable opportunité.

 

 

 

 

Son livre, Anais Butt and the hairy handed gent, est sorti en Australie voilà une quinzaine de jours, après avoir intégré les tops des ventes dans la fiction pour jeunes adultes, et la fiction pour enfants en livres numériques. « Peut-être que j'ai un bienfaiteur », s'amuse l'auteure.

 

Son roman n'est pas porté sur les relations SM : il faudrait plutôt plonger dans les univers dérivés de Stephenie Meyer. On est dans un monde où une héroïne et un loup-garou se retrouvent, le tout inspiré par une chanson rock de 1978. Et l'une des forces de son éditrice, c'est d'avoir tout misé sur Internet. 

 

La maison d'édition n'a en effet pas de locaux à proprement parler : juste un site web. Le café, ici, est plutôt dématérialisé. Et surtout, commercialiser des versions numériques prioritairement, pour assurer une forte pénétration sur le marché. 

 

Quant à la réussite du roman de sa petite protégée, « c'est un exploit incroyable », assure-t-elle. 

 

Une jeune fille avec des pouvoirs surnaturels, l'idée a jailli un jour de Noël, alors que Kate discutait avec un ami. Selon elle, ce serait l'un des avenirs de la littérature pour les adolescents. Et puis, la chanson de Warren Zevon, Werewolves of London, est rapidement apparue, invoquant des images fortes : un homme, superbement habillé, la peau magnifique, susceptible de muter en une créature monstrueuse. 

 

 

 

 

Anais Butt est effectivement un personnage un peu hors-norme, et probablement que la réussite de son livre provient du titre étrange de son livre. On y retrouve un peu de l'ambiance comique de la chanson qui l'a inspiré, avec un peu plus de psychologie féminine...

 

via SMH