Une université publique américaine abandonne les manuels pour l'accès ouvert

Antoine Oury - 01.09.2015

Edition - International - manuels scolaires - université du Maryland - ressources en ligne


Responsables des dos tordus de générations d'enfants, les manuels scolaires pourraient bien disparaître : au profit de ressources numériques, bien entendu, mais également de contenus en accès ouvert. L'University of Maryland University College (UMUC) se passera progressivement des manuels, d'ici l'automne 2016.

 

Textbooks in the Curriculum Collection

(photo d'illustration, University of Illinois Library, CC BY 2.0)

 

 

Outre un peu plus de légèreté, le gain sera aussi financier : depuis des années, le prix des manuels scolaires, aux États-Unis, ne s'arrête plus de flamber : entre 1977 et 2015, les tarifs ont augmenté de 1041 %... Du coup, l'administration n'a pas vraiment de scrupules à entamer la transition : « Nous avons vraiment investi pour la création de ces contenus de qualité, gratuits, qui ont été rédigés et mis en page par des experts et des universitaires, pour que le savoir ne soit plus contraint dans des manuels coûteux », résume simplement Marie Cini, doyenne de l'UMUC.

 

D'ici l'automne 2016, l'ensemble des classes de l'établissement s'appuieront sur des contenus gratuits, en accès ouvert. 80.000 élèves sont concernés par ce changement de taille, et l'université estime — sans vraiment se fouler — que ce sont des millions $ qui seront économisés.

 

« Nous en sommes arrivés à un point où les manuels coûtent aussi cher que le prix d'une année » souligne pour sa part Thomas C. Bailey, chargé des Affaires académiques et responsable de la transition. Il est aussi question d'égalité entre les étudiants, puisque certains étaient dans l'impossibilité de s'équiper avec certains manuels utilisés pendant les cours. 

 

Si le nombre d'élèves concernés est sans précédent, d'autres établissements ont choisi de se passer de manuels scolaires, outre-Atlantique et à l'international.

 

(via The Digital Reader, UMUC)