medias

Les médias sociaux pour attirer les ados en bibliothèque

Julien Helmlinger - 14.06.2013

Edition - International - Bibliothèque - Nouvelles technologies - Réseaux sociaux


Un programme de podcasting prend actuellement les adolescents en sa ligne de mire. Celui-ci est dirigé par Taylor Bayless, une bibliothécaire, avec YOUmedia, l'espace d'apprentissage jeunesse de la Chicago Public Library. Bien que la professionnelle inexpérimentée en la matière a dû se familiariser avec la pratique du podcast, sur le tas, en même temps que les ados, elle admet qu'il devient essentiel de vivre avec son temps et les nouvelles technologies. Surtout dans les professions dédiées à l'éducation et la documentation des jeunes publics.

 

 

 

 

Une conclusion qui a été mise en relief au fil d'un long mois de débats, avec l'accent mis sur les adolescents comme sur l'avenir des bibliothèques scolaires et publiques. Avec notamment à l'ordre du jour : la question de l'utilisation des médias sociaux dans les bibliothèques, et l'engagement des jeunes dans une réflexion critique quant aux contenus qu'ils publient sur internet.

 

Parmi les recommandations exprimées par les professionnels, a été préconisé de soutenir les projets créatifs des jeunes. Mais aussi fournir une bonne information aux ados, que ce soit sur les précautions à prendre en matière de protection de la vie privée (identité projetée en ligne, données personnelles), d'utilisation équitable des nouveaux outils...

 

Au cours du mois de mai, cinq programmes sponsorisés par la Young Adult Library Services Association (YALSA) et le réseau d'apprentissage en ligne Connected Learning, se sont intéressés à la manière de susciter l'engagement de cette niche des adolescents et préadolescents consommateurs. 

 

Un jeune public qui a pu livrer ses commentaires via Twitter et le hashtag  #futureoflibraries, la page Google+ de Connected Learning, et un chat dédié sur Livestream avec archivage des retours soumis. Avec la participation du responsable du Digital Youth Network de YOUmedia, « Brother Mike » Hawkins.

 

Le verdict : les réseaux sociaux constitueraient un terrain fertile pour les établissements de prêts aux budgets réduits et qui seraient néanmoins désireux d'établir un contact avec les adolescents. Un public qui aurait déjà pris l'habitude de partager ses découvertes en ligne avec ses proches.

 

Via le School Library Journal.