Les méthodes peu orthodoxes du leader de l'impression à la demande

Clément Solym - 02.11.2012

Edition - International - Lightning Source - impression à la demande - relation client


Le marché de l'impression à la demande est largement dominé par un acteur dont les services font la joie de milliers de clients, Lightning Source. Mais, comme tout leader en position monopolistique, la société joue parfois de sa position privilégiée, en imposant des conditions assez... spéciales à ses clients, comme le rapporte PrintWeek.

 

 

Print-On-Demand Book PrinterPrint-On-Demand Book Printer, herzogbr, CC BY-NC-SA 2.0

 

La filiale de l'éditeur américain Ingram Content Group faisait parvenir à ses clients un email de confirmation pour leur commande, avec en pièce jointe un fichier répondant au doux nom d'« eproof ». Une « preuve numérique », sorte de bon à tirer, qui dégage le service d'impression à la demande de toutes les erreurs qu'il pourrait commettre dans la composition...

 

En effet, l'email incriminé comporte la mention suivante : « Veuillez noter que des erreurs d'impression pourraient ne pas être visibles dans ce fichier électronique. En validant cette condition via l'eproof, vous dégagez LSI de toute erreur qui pourrait survenir pendant l'impression. » Autant dire que l'étape perd tout son intérêt, si ce n'est celui de garantir Lightning Source contre un remboursement ou une réimpression à ses frais.

 

La responsable des relations clients de Lightning Source a assuré que la formulation était effectivement « maladroite » et qu'elle avait « été revue et précisée, car elle ne concerne en rien la qualité de l'impression. Elle fait référence aux erreurs éditoriales, pour lesquelles Lightning Source ne peut être tenu pour responsable. »

 

Un point que personne ne contestera...