Les moins de 17 ans lisent moins durant l'été

Heulard Mégane - 05.07.2019

Edition - Société - lecture estivale enfant - Scholastic Corporation - étude habitude de lecture


Le 7e rapport annuel de la maison d’édition spécialisée dans l'éducation Scholastic Corporation vient d’être publié. Celui-ci se consacre aux habitudes de lecture chez les enfants et parents américains durant la période estivale de 2018. Les données de Scholastic révèlent une augmentation de 5 % du nombre d’enfants ne lisant aucun livre l’été en l’espace de deux ans seulement : 20 % en 2018, contre 15 % en 2016.

Pezibear de Pixabay 

 
Selon une nouvelle étude, Kids & Family Reading Report, un enfant américain sur six, âgés de 6 à 17 ans, n’a lu aucun livre au cours de l’été 2018. Les personnes interrogées comprennent 1040 parents d’enfants âgés de 6 et 17 ans, un enfant âgé de 6 à 17 ans vivant sous le même toit que ces derniers, ainsi que 678 parents d’enfants âgés de 0 à 5 ans.

Le « Summer Slide »

Selon le rapport, les parents semblent conscients de l’importance de la lecture estivale, 94 % des personnes interrogées admettent que lire au cours de l’été peut aider leur enfant pendant l’année scolaire. Pourtant, près de la moitié des parents (47 %) n'a pas connaissance du « Summer Slide ». 

L’étude explique que le manque de lecture et d’apprentissage durant l’été peut avoir des conséquences négatives durables sur la scolarité de l’enfant. C’est ce que les chercheurs nomment le « Summer Slide », soit un déficit d’apprentissage des enfants lors des grandes vacances, lorsqu’ils ne sont plus suivis par l’école. Et ce phénomène peut entraîner des difficultés scolaires par la suite.   
 

Image: Scholastic, Kids & Family Reading Report, Seventh Edition
 
 
Une hausse du taux d’enfants qui ne lisent pas en été 

Le rapport montre que 77 % des enfants interrogés sont d’accord pour dire que la lecture durant l’été les aidera au cours de l’année scolaire. En moyenne, les enfants ont lu neuf livres pendant l’été 2018.

Par ailleurs, l’étude cite un nombre croissant d’enfants déclarant ne lire aucun livre pendant leurs vacances d’été. En effet, 32 % des enfants âgés de 15 à 17 ans ont indiqué que le nombre de livres qu’ils avaient lus au cours de l’été était de zéro, ce qui représente une nette augmentation depuis 2016 (22 %). 
 

Pour les enfants de 9 à 11 ans, le pourcentage de ceux qui ne lisent pas de livre au cours de l’été a doublé depuis 2016, où il était de 7 %, contre 14 % en 2018.
 
Image: Scholastic, Kids & Family Reading Report, Seventh Edition
 
 
Le nombre de livres lus au cours de l’été varie en fonction de l’âge : les enfants âgés de 6 à 8 ans lisent en moyenne 19 livres ; ce nombre tombe à 9 chez les 9 à 11 ans, 6 chez les 12 à 14 ans et 2 chez les 15 à 17 ans. 

De plus, les enfants ayant l’habitude de lire toute l’année sont des lecteurs plus actifs durant l’été. Ils lisent en moyenne 21 livres contre seulement 2 parmi les lecteurs peu fréquents.

Image: Scholastic, Kids & Family Reading Report, Seventh Edition
 
 
L’accès aux livres durant l’été

Un autre facteur important est l’accessibilité des ouvrages pendant la période estivale. La majorité des enfants déclare que les écoles (53 %) et les bibliothèques publiques (50 %) est leurs sources principales de lecture — sachant que la plupart des établissements scolaires ferment leurs portes le temps des grandes vacances. 

De plus, selon le rapport les lecteurs assidus sont beaucoup plus susceptibles que les lecteurs occasionnels d’avoir des livres à la maison (139 contre 74 en moyenne), et donc d’avoir accès à des livres à domicile.

Image: Scholastic, Kids & Family Reading Report, Seventh Edition
 
 
Les activités pour faire lire l’enfant

Le rapport de lecture Kids & Family a étudié les différentes « stratégies » utilisées par les parents pour encourager la lecture estivale à la maison. 

Les deux premières visent à créer un accès aux livres et donnent le choix à l’enfant : se rendre dans les bibliothèques publiques en premier (54 %), suivi des commandes dans les clubs de lecture ou des salons du livre (42 %). 40 % des parents ont déclaré fixer des limites au temps passé devant un écran.

L’étude a interrogé un garçon de 14 ans : « Lire pour s’amuser est une habitude maintenant. J’apprécie lire et apprendre de différentes choses. Cet été, j’ai moins lu, à cause du football, mais ma mère s’est assurée que nous allions à la bibliothèque avant de nous entraîner. »

De plus, lorsque des parents ont connaissance du phénomène « Summer Slide » ils sont plus susceptibles de participer à presque toutes les activités destinées à encourager leurs enfants à lire en dehors des heures de classe.

Image: Scholastic, Kids & Family Reading Report, Seventh Edition
 
 
Le choix de lecture

Pour une majorité d’enfants, la lecture pendant les vacances estivales ne représente pas une corvée, loin là. 59 % des enfants âgés de 6 à 17 ans déclarent : « J’aime beaucoup lire des livres pendant l’été. »

Les principales raisons sont : pouvoir choisir leurs livres et lire tout ce qu’ils veulent quand ils le souhaitent (70 %), pour avoir une façon amusante de passer le temps (53 %) et pour garder leur cerveau actif (52 %). 

Selon l’auteure de l’étude, Deimosa Webber-Bey, « [l]'été offre aux familles et aux communautés la possibilité de jouer un rôle actif pour que tous les enfants puissent trouver leur histoire et profiter des avantages de la lecture d’été. »
 
 
Image: Scholastic, Kids & Family Reading Report, Seventh Edition
 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.