Les Mots à la Bouche, librairie LGBT+, victime de la gentrification du Marais

Camille Cado - 28.12.2019

Edition - Librairies - librairie Les Mots à la bouche - Les Mots à la bouche déménagement - librairie LGBT marais


Triste nouvelle dans le monde du livre. La librairie LGBT+ Les Mots à la bouche est contrainte de quitter son emplacement historique du 6 rue Sainte-Croix de la Bretonnerie, où elle est installée depuis 1983. Véritable institution située dans le Quartier du Marais à Paris, elle a récemment lancé un appel sur les réseaux sociaux pour trouver un nouveau local. Pas une mince affaire...



Loin de n’être qu’un local commercial, le choix d’un emplacement est crucial pour une librairie. Il s’agit de trouver un quartier qui convienne à l’activité de l’établissement, et qui pourra ainsi être une zone d’implantation favorable offrant de potentiels clients. La façade joue également un rôle décisif, devant être attrayante et chaleureuse pour que les passants décident de s’y arrêter.
 

Hausse de loyer en centre-ville, un classique


Après son installation à la rue Simart dans le 18e arrondissement en 1980, la librairie Les Mots à la bouche avait trouvé la perle rare dans le Quartier du Marais. Mais après plus de 36 ans au 6 rue Sainte-Croix de la Bretonnerie, cette librairie indépendante et spécialisée sur les thèmes LGBT doit déménager.

« On a reçu une lettre fin juin qui disait qu’on devait déménager », explique Nicolas Wanstok salarié et responsable de la communication de la librairie à ActuaLitté. « Au départ, on n’a pas su pourquoi le propriétaire a voulu mettre fin au bail commercial. Et puis, au fur et à mesure, on a compris qu’on était là depuis trop longtemps, du coup on ne payait pas le loyer au prix du quartier tel qu’il est aujourd’hui. »

La multiplication des enseignes de marques de luxe a participé à la gentrification du quartier. Et par conséquent, a rendu les loyers exorbitants : le propriétaire du local où est installée la librairie pourrait le multiplier 3 à 4 fois. « Mais même l’option de rester avec un loyer supérieur n’a pas été émise. Il savait d’avance qu’on n’aurait pas les moyens de payer une telle somme. »

Si la fin du bail était prévue pour le 31 décembre, les remplaçants ne s’installeront qu’à la fin du mois de mars. Une bonne nouvelle pour la librairie qui bénéficie alors d’un sursis. Ne pouvant nous en dire plus sur ces potentiels successeurs, Nicolas Wanstok confie tout de même que « ça sort du domaine du livre » et que « c’est une grande marque ». Étonnant...
 

Facebook, le dernier espoir


L’établissement a affirmé que les pouvoirs publics étaient mobilisés pour leur venir en aide, notamment, la mairie de Paris et celle du IVe. « On a rencontré un tas de monde, comme le Maire du 4e arrondissement ainsi que sa première adjointe. Ils surveillent les offres et nous en proposent de temps en temps. D’ailleurs, la mairie dispose d’un parc de logement public-privé qui sont des rez-de-chaussée de logements sociaux. »

« Mais ceux qu’on a visités ne correspondaient pas du tout à nos attentes notamment parce qu’ils ne donnaient pas sur la rue. Ce n’était pas possible pour nous. » Devant ces politiques publiques pleines d’entrain, mais apparemment peu concluantes, la librairie a décidé de lancer un appel sur le réseau social Facebook.
 


« Notre appel a été énormément vu et relayé. Ça fait vraiment chaud au coeur, on est presque à 100.000 vues. Les gens continuent de partager, on a plein de messages de soutien. » affirme Nicolas Wanstok avant d'expliquer qu'une quinzaine de potentiels locaux avaient déjà été proposés par les utilisateurs. 
 

La fin du quartier gay ? 


Entre rester dans le Quartier du Marais ou s’implanter ailleurs, l’équipe des Mots à la bouche n’est pas unanime. Le quartier du Marais permet d’attirer une grande clientèle du fait de son lien historique et culturel avec le lieu, mais également grâce à sa position idéale au centre de la capitale. Or, estime Nicolas Wanstok, il faut prendre la mesure du changement profond qui s'opère dans le quartier.

Dès lors, « soit on essaie de rester à tout pris pour bénéficier encore de ce que le quartier peut nous apporter et de ces potentiels lecteurs, soit on prend acte de ce changement, de la fin de ce modèle et alors on peut alors aller partout ».

Il ajoute : « Certains disent que c’est la fin de quelque chose, et que dans 10 ans il n’y aura plus du tout de quartier gay. J’ai l’impression qu’on va un peu dans cette direction-là. Tout le monde va être confronté à cette même problématique, même les bars gay historiques. »
 
Pour autant, pas question de s’éloigner trop du centre parisien puisque leur clientèle n’est pas uniquement basée au Quartier du Marais. Comme le rappelle Nicolas Wanstok, elle vient de toute la capitale, de province, de banlieue, mais aussi de l’étranger. La boutique doit être facilement accessible pour tous. 

Si leurs préférences restent le 1er,IIe, IIIe ou IVe arrondissement ou plus largement les Xe et XIe, le mois de mars arrivant à grands pas, la librairie Les Mots à la Bouche n’a pas d’autre choix que de revoir ses critères à la baisse. « C'est vrai qu’en ce moment, on regarde un peu partout, c’est vraiment la panique... » reprend-il. 


Commentaires
dans le 20emme avenue Gambetta au 147 une boutique est à louer , c'était une pharmacie .

quartier commerçant , une librairie généraliste qui marche bien un peu plus bas ; à côté un collège , et un théatre . Dans le 20eme les libraires ont bien travaillé pendant les fêtes , Venez si le loyer reste raisonnable pour vous .J'en serais ravie Voici le téléphone 0178948520 POUR VOUS RENSEIGNER

Annie
pourquoi pas aller dans le 9 em arronsissemant
Cette course au fric est lamentable.la location augmente du fait du caractère spécifique de la librairie. Pour une boutique de luxe, il n'exigera rien de peur de voir partir son petit magot....
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.