Les mots d'Amos Oz sur le dernier conflit israélo-palestinien

Victor De Sepausy - 07.08.2014

Edition - Amos - Oz - entretien


Depuis le début du conflit à Gaza entre Israël et le Hamas, de nombreux intellectuels ont été amenés à s'exprimer sur un sujet toujours aussi clivant et toujours aussi complexe. L'écrivain israélien Amos Oz, dont les œuvres sont traduites dans 42 langues a posé ses mots sur le dernier épisode du conflit, dans le cadre d'une interview pour le Deutsche Welle, rapporte Israël Cool.

 

S'il a toujours plaidé pour une solution à deux états pour en finir avec la situation de guerre qui perdure entre Israël et la Palestine, Amos Oz assure soutenir « les réponses militaires limitées et pas les illimitées. »

 

Pour Amos Oz, la situation actuelle est inextricable et il part de l'image suivante pour la rendre compréhensible : « Que feriez-vous si votre voisin d'en face s'asseyait sur son balcon, posait son petit garçon sur ses genoux, et commençait à tirer chez vous avec une mitrailleuse ? Que feriez-vous si votre voisin d'en face creusait un tunnel de sa maison jusqu'à la vôtre afin de la faire exploser ou de kidnapper votre famille ? »

 

Résultat, sur le terrain, « Les tunnels constituent un système élaboré et difficile à tracer. Les entrées sont cachées dans des infrastructures publiques et privées-il faudrait faire du porte-à-porte pour réaliser de telles recherches – ce qui implique nécessairement des pertes civiles. Et il en est de même pour la destruction des sites de lancement de roquettes situés dans les zones civiles…

                        

Alors, j'ai bien peur qu'il n'existe aucun autre moyen d'éviter les pertes civiles au sein de la population palestinienne, tant que le voisin posera son enfant sur ses genoux tout en tirant sur votre maison. »

 

On aboutit alors à une situation des plus terribles : « C'est pourquoi pour Israël c'est une situation perdant-perdant. Le plus il y aura de victimes israéliennes, le mieux ce sera pour le Hamas. Le plus il y aura de victimes palestiniennes, le mieux ce sera pour le Hamas. »




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.