medias

Les nouveaux textes et oeuvres que l'on découvrira sur appareils mobiles

Clément Solym - 28.03.2010

Edition - Les maisons - textes - oeuvres - lire


Quitte àse poser la question de la lecture sur les appareils technologiques contemporains, autant se demander ce que l'on va pouvoir lire. Pour cette conférence étaient invités quatre acteurs qui ont décidé de s'engager, soit entièrement, soit de basculer, dans le numérique. Des acteurs dont nous avons eu l'occasion de parler à plusieurs reprises dans nos colonnes et qui ne seront pas vraiment des inconnus.


Ainsi, Jean-Charles Fitoussi, PDG de Smartnovel, Charles Recoursé, éditeur au Diable Vauvert et Samuel Petit président d'Actialuna se sont retrouvés autour de la table, avec Christophe Maris, directeur éditorial et production de Leezam (présentés dans l'ordre de la photo).

Plutôt que de vous faire un inventaire à la Prévert de leurs offres autant vous renvoyer à des articles déjà parus à leur sujet :
Bien évidemment, les actualités de ces acteurs futurs et déjà présents sont multiples. Ainsi, SmartNovel annonce prochainement un appel à texte, à l'occasion de Paris en toutes lettres, au cours duquel des épisodes d'auteurs anonymes seront publiés, avec un partenariat qui fera atterrir les cinq ou six meilleurs textes dans les colonnes de Libération.

Pour le Diable Vauvert, l'objectif affirmé reste de promouvoir le papier avec le numérique, en jouant tout à la fois sur les présentations et les lancements, précise Charles, mais également la volonté de « s'intégrer dans une vie plus fragmentée ». Ainsi, aucun plan prédéfini, mais des variantes en fonction des livres.

Pour Actialuna, dernier arrivé dans la grande communauté numérique, les intentions sont véritablement nouvelles : il s'agit d'apporter des solutions pour accompagner un texte sur des supports peu communs, ou encore inenvisagés. Samule Petit évoque pour ce faire des solutions éditoriales intéressantes. « Dans le cas d'une fresque épique ou d'un polar complexe, nous envisageons de proposer un résumé progressif qui réagira en fonction du marque-page. Selon son positionnement dans le texte, il permettra de refaire un inventaire de l'action, de la biographie d'un personnage, pour éviter de relire tout le texte, tout en permettant de reprendre une lecture avec une immersion immédiate. »

Toute une problématique nouvelle, qui propose de réfléchir à cette fission entre texte et papier, pour comprendre comment un texte qui se sépare de son contenant originel peut encore être mis en valeur.

« La question, me semble-t-il, c'est de savoir si demain, on lira. Et pour ce faire, il faut que la lecture devienne aussi sexy qu'une vidéo sur YouTube », ajoute Charles Recoursé. La cohabitation des supports papier et numérique présente de grands enjeux et il faut absolument réintégrer la littérature dans la vie de tous. Donc, toucher les lecteurs avec les appareils qui sont proches de lui.

Si SmartNovel indique que ses expérimentations actuelles de romans-feuilletons sont bien plutôt tentatives, et que ses ventes sont encore très loin d'impacter les librairies, l'idée est de se positionner d'ores et déjà sur un marché plein de promesses.

Mais quand on leur demande à tous quand la révolution numérique arrivera, la réponse est simple, estime Leezam : « C'est un peu comme un auteur qui demande à son éditeur quand il fera 250.000 ventes pour son livre. En plus, le temps qui s'écoule avant que le modèle ne décolle nous permet, à nous, de peaufiner notre offre et de poursuivre notre gestation. »

Mais il faut surtout se méfier des petites évolutions rapides de la technologie, précise Actialuna. La mutation se fera certainement avec les appareils, mais celle qui s'opère dans l'esprit des utilisateurs est bien plus lente. Le changement dans les mentalités n'a pas la vitesse de calcul d'un microprocesseur contemporain.

Entre épisodes, que l'on consommera entre deux stations de métro, approche diabolique d'une gratuité qui fait des appels du pied, ou encore découverte de nouveaux textes et de nouvelles formes de publication, définitivement, les idées ne manquent pas...


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.