Les patrons de PME plébiscitent l'apprentissage

Clément Solym - 06.01.2010

Edition - Société - apprentissage - jeunes - patrons


Après le grand plan lancé par le président de la République en avril 2009 en faveur du développement de l’apprentissage, un récent sondage commandé par la Fondation d’Auteuil montre que les patrons continuent d’apprécier ce processus particulier de formation et d’insertion professionnelle.

Ce sondage réalisé par l’institut Ipsos auprès de 205 patrons de PME montre que 78 % d’entre eux voient l’apprentissage comme un outil efficace de lutte contre le chômage chez les jeunes, rapporte l’AFP.

Publié dans Le Parisien, ce sondage révèle une progression de 9 points concernant cette vision positive de l’apprentissage en rapport du sondage équivalent effectué un an auparavant, en 2008. Les chefs d’entreprises sont 54 % à recourir souvent à l’apprentissage ou à la formation en alternance. Les 46 % restant ne le font que rarement voire jamais.

Cette scission se retrouve dans le sentiment que l’apprentissage répond ou non aux besoins de leur entreprise. En effet, ils sont 65 % à le trouver intéressant. Quant au plan instauré par le gouvernement en direction de l’apprentissage, avec un coût évalué à 1,3 milliard d’euros, les patrons sont 65 % à se déclarer bien informés des nouveautés que ce dispositif met en place. Toutefois, quand on parle d’incitation à recourir davantage aux apprentis, ils ne sont plus que 11 % à répondre de manière affirmative.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.