Les plaintes pour violation de brevet contre Amazon fleurissent

Clément Solym - 28.10.2011

Edition - Justice - plainte - violation de brevet - Microsoft


Le succès d'Amazon ne fait pas la joie de tous. Depuis le début de l'année, onze sociétés et groupes ont porté plainte contre la firme de Seattle, pour violation de brevets, soit trois fois plus que l'an passé.


C'est dans un document rendu public que l'on peut découvrir l'ensemble des plaintes qui concernent la firme. Et tout y passe : violation de propriété intellectuelle, technologie en vigueur dans les lecteurs ebook, détenue par une société tierce. Autant de raison de porter plainte, au point que l'on accuse la firme de Bezos d'avoir violé 30 brevets déposés depuis janvier. 

 

Mais rien n'y fera : Amazon est disposée à contester chacune des plaintes et ne se laissera pas impressionner. Qu'on se le dise.

 

Brevet d'Amazon pour l'intégration de publicité dans un ebook

 

L'an passé, ce ne sont que trois demandeurs, qui portaient plainte pour la violation de quatre brevets, une simple peccadille, qu'Amazon a contestée. Pour l'un d'entre eux, l'affaire est réglée, pour les autres, la procédure est toujours en cours.

 

Cependant, de plus gros soucis risquent de tomber sur le râble du cybermarchand dans les semaines à venir. En effet, avec le lancement de la tablette Kindle Fire, qui tourne sous Android, c'est un plaignant d'une tout aussi grosse envergure, et même peut-être plus vorace encore qui pourrait s'en prendre à la firme.

 

Nous l'évoquions en effet, début octobre, mais tous les fabricants d'appareils sous Android ont eu à faire avec Microsoft, y compris le libraire Barnes & Noble, dont le Nook Color profite du système d'exploitation de Google, Android.

 

Ainsi, des Samsung ou HTC ont dû passer des accords avec Microsoft, pour continuer la commercialisation de leurs produits, après une plainte... pour violation de brevet. (voir notre actualitté

 

Dans tous les cas, tout porte à croire que le nombre de plaintes ne cessera pas d'augmenter, et la seule solution pour la firme sera de déposer les siens...