Les plus belles estampes du monde rassemblées

Christine Barros - 12.11.2019

Edition - Les maisons - estampes japonaises - histoire de l'art - ukiyo-e art Tashen


Scènes érotiques frisant le scandale, paysages grandioses, démons mythologiques et créatures maléfiques, courtisans, lutteurs de sumo, acteurs de kabuki : l’estampe japonaise occupe une place de choix dans l’imaginaire occidental, depuis le XIXe siècle. Les éditions Taschen proposent un ouvrage au format XXL qui met en scène et replace en contexte cet art apprécié et méconnu, autour de 200 estampes du XVIIe au XXe siècle.
 


Une édition exceptionnelle, qui rassemble donc des pièces exposées dans les grands musées ou issues de collections privées. On se souvient de ce que disait Van Gogh : « J'envie les Japonais pour l'immense clarté qui imprègne leur travail... Ils dessinent un personnage en quelques lignes bien choisies comme si c'était aussi naturel que de boutonner son gilet. »
 
Sensuelle, libre et vibrante, l’estampe aurait été, à elle seule, à l’origine de la vague japoniste qui submergea la France puis l’Europe, nourrissant l’art occidental mais souvent uniquement abordée, et comprise, par son « exotisme ».
 
Certes Hokusai, Utamaro, Hiroshige sont connus, mais l’ouvrage présente 200 œuvres de 89 artistes, replacées dans leur contexte historique, depuis le XVIIe siècle : l'estampe, ou impression sur bois, apparaît au Japon à cette époque, sous le nom « Ukiyo-e » – ce qui signifie image d’un monde flottant, d'un monde éphémère. L’ouvrage livre un témoignage complet non seulement sur un genre unique dans l’histoire de l’art mais aussi sur l’évolution des mœurs et de la culture japonais.
 
Érotiques, martiales, mythologiques, quotidiennes, ces représentations nourrissent encore de nos jours le manga, le cinéma et les jeux vidéo japonais.
 

<

>

 


Sous la direction d’Andreas Marks, 200 estampes de 1680 à 1938 sont reproduites ici dans un très grand format (40X29 cm) qui permet de plonger véritablement dans ces œuvres. Issues de grands musées ou de collections privées, (certaines ont fait l’objet de nouvelles prises photographiques et numérisation) elles permettent, notamment grâce aux 17 pages dépliables, d’en apprécier tous les détails, d’appréhender sous un nouveau jour ces productions artistiques exceptionnelles.
 

Andreas Marks - Japanese Woodblock Prints (1680–1938) – Editions Taschen – 9783836563369 – 150 € (Édition multilingue: Allemand, Anglais, Français)


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.