medias

Les polars du Nord rafraîchissent le genre en France

Clément Solym - 09.07.2010

Edition - Société - auteurs - polars - nordiques


Le succès de Stieg Larsson a ouvert les portes des États-Unis aux polars venus du froid mais pas seulement les portes des États-Unis. Les portes de la France sont, elles aussi, grandes ouvertes à ce genre.

Et pourtant, nous l'avions vu, le genre lui-même n'est pas vraiment en perdition : « Le roman policier, c’est un reflet de la société. Il permet de disséquer le monde, depuis les hautes sphères de la finance jusqu’aux bas-fonds », explique François Guérif, directeur de la collection Rivages Noir Payot.

L'écrivaine suédoise, Camilla Läckberg, s'est vue éditée par Actes Sud. Sa trilogie qui se déroule dans la ville où elle est née, Fjällbacka, a déjà été vendue à 700 000 exemplaires, avec un premier tome (La princesse des glaces) qui a connu 35 tirages pour 350 000 exemplaires écoulés.


Le dernier tome de la trilogie, L'oiseau de mauvais augure (paru en mai) est aussi sur le bon chemin puisque l'éditeur doit déjà faire un deuxième tirage. Selon le directeur d'Actes Noir (la branche polar d'Actes Sud), Manuel Tricoteaux : « Ces polars nordiques sont très près du réel, en prise avec la société. Il y a là un exotisme du cadre, des héros plus flegmatiques et désabusés ».

Henning Mankell (qui a récemment été otage de l'armée israélienne), fait aussi partie de ces auteurs plébiscités avec son personnage Kurt Wallander. Cela dit le polar n'est pas une nouvelle mode chez les auteurs nordiques, indique l'AFP. En effet, Maj Sjöwall et Per Wahlöö lançaient le genre, il y a 35 ans. Quelques uns de leurs romans viennent d'être édités chez Rivages Noir.

Le directeur de la collection Rivages Noir Payot, François Guérif explique : « C'est sans doute Millenium qui a fait redécouvrir au public cette littérature. D'un seul coup, cela a été la ruée vers ce domaine inexploré, avec un sentiment de nouveauté et la plongée dans les coulisses d'une société jugée par beaucoup exemplaire et ainsi démystifiée ». Simenon lui-même avait perçu en 1946 dans les pays nordiques, « une atmosphère qui se prête particulièrement bien au roman policier ».

Enfin, si les auteurs suédois ont été les premiers à connaître le succès, ils ne sont désormais plus seuls sur la scène. Des auteurs islandais arrivent comme Arnaldur Indridason, Arni Thorarinsson et Jon Hallur Stefànsson.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.