Les policiers scolaires de Nicolas Sarkozy entrent en jeu

Clément Solym - 05.10.2009

Edition - Société - policiers - scolaires - Nicolas


Équipes Mobiles de Sécurité. Elles ne sont présentes que pour faire retomber la pression et n'interviennent que dans certaines circonstances, mais les EMS viennent pourtant de franchir les grilles des établissements scolaires. Pas d'armes à la ceinture, pour ces nouveaux miliciens de l'Éducation nationale, prévus depuis avril et présentés aujourd'hui pour sanctuariser les écoles.

Seul le proviseur peut faire appel à ces brigades, qui compteront environ 500 personnes fin 2009 après un recrutement massif. Parmi les candidats à ces postes, des enseignants, des psys, ou encore des éducateurs sportifs et... des militaires.

Aujourd'hui, à Créteil, les ministres Chatel et Hortefeux se rendaient ainsi au lycée Jean-Zay situé à Aulnay-sous-Bois, pour mettre en place officiellement l'EMS. Elles sont 10 pour le moment, équipées de leur blouson vert - à défaut de chemise noire - avec un brassard ; en guise d'équipement, un talkie-walkie et depuis le 28 septembre, elles comptent deux interventions à leur actif.

On cherchait depuis des mois et des années comment mettre des policiers dans les établissements scolaires, nous y voilà. Au retour des vacances de Noël, les 500 agents seront en place, avec 20 à 50 postes prévus par académie. Leur mise en place sera d'ailleurs évaluée avec les préfectures, pour répondre aux problématiques de « zones sensibles ».

Douce France... cher pays de mon enfance...