medias

Les préjudices estimés d'Amazon sur l'économie américaine

Julien Helmlinger - 12.08.2013

Edition - International - Amazon - American Bookseller Association - Oren Teicher


Oren Teicher, président de l'American Bookseller Association, a publié jeudi dernier une lettre ouverte au sujet de la situation actuelle touchant au monde des librairies. L'occasion pour lui d'évoquer une mauvaise décision fédérale quant à la tarification du livre, les dernières nouvelles au sujet de l'identité fictive de J. K. Rowling, le rachat du Washington Post par Jeff Bezos, mais surtout d'y aller de son pamphlet amer dirigé contre le géant Amazon.

 

 

 Quand le PDG de l'ABA pointe du doigt...

 

 

Selon Oren Teicher, la firme basée à Seattle serait tout sauf le créateur d'emplois exemplaire que saluait il y a peu le président Obama. Le président soutient que diverses études, notamment celles menées par le Institute for Local Self-Reliance, auraient clairement démontré le caractère préjudiciable d'Amazon sur l'économie nationale. Le géant de l'e-commerce aurait provoqué à lui seul une perte de 42.000 emplois, sur l'année 2012 aux États-Unis.

 

Teicher pointe en outre les allégements fiscaux massifs perçus par Amazon, notamment celui de plus de 10 millions de dollars accordés pour l'ouverture de son site de Chattanooga. Ces taxes qui auraient pourtant dû contribuer au financement des établissements publics essentiels comme les écoles et autres centres de soin.

 

S'il estime que les professionnels de la librairie n'ignorent rien de la véritable histoire du géant de l'e-commerce, il regrette que les consommateurs aient davantage conscience des offres alléchantes de livres tarifés au rabais, plutôt que les conséquences néfastes entraînées par la pratique. C'est pourquoi il exhorte les libraires indépendants à garder le contact avec les lecteurs et d'accroître la surveillance des éventuelles pratiques commerciales douteuses.