Les premiers emails d'Hadopi arrivent mi-octobre

Clément Solym - 22.09.2010

Edition - Justice - emails - hadopi - pirates


On n'en finit plus de les annoncer, mais cette fois, promis, juré, les premiers emails envoyés de la part de la Haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur internet arrivent.

Enfin, vers la mi-octobre. Avec donc donc entre quatre et sept mois de retard, puisque les premiers envois devaient se faire entre avril et juillet. Que du bonheur, on va finalement pouvoir découvrir à quoi ils ressemblent, ces fameux courriels d'avertissement.

Ce qui fera moins rire, en revanche, c'est de se dire que les premières demandes d'identification ont été envoyées par la Commission de Protection des Droits, ainsi que le confirme Eric Walter, secrétaire d'Hadopi. On ignore cependant encore quels sont les FAI qui collaborent avec elle.

Une fois que la saisine déposée par les ayants droit est reçue, la CPD aura deux mois maximum pour envoyer son courrier. Et les premières saisines datent de la mi-août. On est donc bon sur les chiffres.

Pour Edouard Barreiro, chargé de mission Nouvelles technologies au sein de l'UFC-Que choisir, interrogé par l'AFP : « La Hadopi s'est péniblement mise en route, elle a mis un an, et au lieu de développer l'offre légale, comme promis, elle passe directement à la machine à claques. »

Ce qui est intéressant dans cette histoire, c'est que cinq organismes ont reçu la validation de la CNIL pour collecter les données des internautes, à savoir, dans le secteur musical, la Sacem, la SCPP, la SDRM et la SPPF. Un seul cependant intervient dans le domaine du cinéma, l'Alpa. Toutefois, Eric Walter avait confirmé que les industries du jeu vidéo et du livre seraient intéressées.

Allez, restent encore les grandes inconnues : d'abord, qui va payer pour identifier les pirates, sachant que les FAI refusent et que le ministère de la Culture est encore dans le flou. D'autre part, la sécurisation de la ligne internet, et la procédure validant ladite sécurisation. Sur ce point, la consultation menée par Hadopi, qui devait s'achever le 10 septembre, a été prolongée au 30 octobre.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.