Les publications adultes de Bloomsbury font chuter ses revenus

Antoine Oury - 23.10.2014

Edition - Economie - Bloomsbury Royaume-Uni - ventes résultats financiers - début 2014 livres adultes


Bloomsbury dévoile ses résultats pour les 6 premiers mois de l'année 2014, et ils sont loin d'être excellents : l'éditeur a vu son chiffre d'affaires s'arrêter à 46,6 millions £, soit une baisse de 5 % par rapport à l'année précédente, quand il s'établissait à 49,2 millions £ pour la même période. L'ensemble s'expliquerait par une chute de 17 % du chiffre d'affaires du côté des publications adultes.

 

 

Frankfurt Buchmesse

Bloomsbury, à la Foire de Francfort (2014) (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Les ouvrages destinés aux adultes se seraient particulièrement mal vendus en ce début d'année, avec un chiffre d'affaires de 19,3 millions £, contre 23,2 millions £ l'année précédente, et des recettes limitées à 200.000 £, face au million et quelques, en 2013. Il faut dire que cette dernière période avait été couronnée de succès, grâce à celui du livre de Khaled Hosseini, Ainsi résonne l'écho infini des montagnes.

 

Les autres publications de l'éditeur se portent bien, avec des hausses de 1 % pour le professionnel et l'académique, à 14 millions £, ou la jeunesse, avec une hausse de 8 % à 11,2 millions £. Dans le domaine des publications professionnelles et académiques, l'éditeur note que les revenus numériques, en incluant les abonnements, représentent désormais 15 % du chiffre d'affaires, avec 2 millions £, soit une hausse de 65 % en un an.

 

Les recettes pour cette première moitié de 2014 sont estimées à 500.000 £, avant comptabilisation des différentes taxes. Reste à voir si ce début peu encourageant fera de 2014 une mauvaise année : 2013 s'était terminé sur 109,5 millions £ de chiffre d'affaires, et une hausse par rapport aux résultats de l'année précédente.

 

Bloomsbury compte sur les nouvelles éditions de Harry Potter, parallèlement aux différents films sur la franchise, pour remettre un peu de magie dans son chiffre d'affaires.

 

(via The Bookseller)