Les punaises de lit envahissent la bibliothèque Alcazar de Marseille

Clément Solym - 04.10.2019

Edition - Bibliothèques - punaises lit - bibliothèque Marseille Alcazar - nuisibles traitement punaises


La Ville de Marseille vient de charitablement alerter les usagers de la bibliothèque Alcazar : une épidémie de punaises de lit contraint l’établissement à fermer. La perspective d’une désinfection s’impose, d’autant que les bestioles se seraient déjà logées dans les livres. 

Jean-Pierre Dalbéra, CC BY SA 3.0

Comme on fait son lit, on se couche, avec ou sans parasites. Et là, dirait l’autre : c’est le drame. La légende des punaises de lit qui fleurissent dans les bibliothèques est devenue douloureuse et piquante réalité pour la Bonne Mère. En effet, dans un message émanant des Bibliothèques de Marseille, l’Alcazar est « fermé par mesure de prévention ». 
 
Explication : les personnels ont en effet constaté que l’établissement avait été infecté par ces vilaines bêtes, « involontairement apportées par ses visiteurs ». Depuis le jeudi 3 octobre à 17 h, les lieux sont donc fermés. « Ces insectes auraient contaminé certains livres, lieu propice à leur développement, à la suite des échanges avec le public », poursuit-on. 

Ainsi, les utilisateurs qui auraient emprunté récemment des titres sont au plus vite invités à les rendre, « afin qu’ils soient traités ». 

Pas de chance d’ailleurs pour la bib : un incident technique avait contraint, plus tôt dans l’année, à fermer les portes au public. Aucun animal n’était cette fois mis en cause.
 

Traiter au plus vite, mais surtout traiter...


Évidemment, les services municipaux sont déjà sur le pied de guerre : d’abord établir un diagnostic, ensuite « mettre en place les opérations de désinsectisation adéquates ».

L’établissement, à vocation régionale restera fermé jusqu’au 11 octobre, selon les résultats des premières analyses. 

En juillet dernier, une bibliothèque du Canada avait d’ailleurs fait parler d’elle pour sa méthode de traque pour le moins originale des punaises de lit : Mikki, une braque allemand à poil court, est utilisée pour faire le tour des collections. Cette chienne, dressée spécifiquement, alerte ainsi les personnels quand elle tombe sur un nid de punaises

Notons que les ouvrages en prêt numérique ne seraient, eux, pas atteints par cette épidémie de bugs. Sciences et avenir souligne de son côté que la France ferait face à une recrudescence de ces nuisibles, « due à l’arrêt de l’usage d’insecticides jugés dangereux comme le DDT ». Une contamination qui sévirait d’ailleurs dans la plupart des grandes métropoles du monde.

La rédaction, dont l'un des membres fut récemment frappé par ce même mal, adresse toute sa sympathie aux victimes...


Commentaires
Comme quoi les rats de bibliothèque sont plus sympas que les punaises bibliophiles.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.