Les quarante ans de Mai 68, un raté pour les éditeurs ?

Clément Solym - 27.06.2008

Edition - Société - mai - 68 - anniversaire


Il y eut un jour, il y eut une nuit, avec des pavés pleins les yeux et des révoltes à la bouche. C'était il y a 40 ans, et personne ne s'y est trompé : les anniversaires sont faits pour être célébrés. Personne ? Si l'on parle de publication, les éditeurs et les libraires se mordent un peu les doigts, et le gâteau a un goût plutôt amer.

Beacoup de publications, mais peu de succès

Les chiffres de LivresHebdo à ce sujet sont éloquents : seuls vingt ouvrages consacrés au sujet ont passé les 4.000 exemplaires, sur plus de 150 parus. Et bien évidemment, les essais historico-philosophico-sociologiques n'ont pas remporté les palmes de la victoire. Bien au contraire, les livres décalés ou s'inspirant des événements trustent le haut du pavé, et l'on ne trouvera que 'Mai 68 raconté à ceux qui ne l'ont pas vécu' écrit par Patrick ­Rotman et paru au Seuil, pour dépasser les 15.000 ventes.

À la librairie Ombres blanches de Toulouse, on avoue une semi-réussite, tendant vers le ratage : « On a plutôt mieux vendu les choses anecdotiques. Il est évident que le résultat n'est pas à la hauteur des espérances des éditeurs qui ont massivement investi cet anniversaire. Au début de l'année, nous avons tous vu venir avec angoisse cette salve de livres », rapporte le Figaro.

Regrets des libraires

Et en dépit des étals consacrés à la commémoration, la mayonnaise n'a pas pris. Un libraire nous confie qu'il regrette même la place perdue, autant que l'énergie investie dans cet aménagement. Alors que la télévision ou la radio semblent avoir été plus raisonnables sur le sujet, le monde de l'édition s'est engouffré dans la brèche pour tenter de profiter de mai 68, le revival.

Sauf que les lecteurs n'ont pas adhéré. Et si les meilleures ventes restent celles des premiers ouvrages, la surabondance et la diversité ont été menées « ad nauseam », nous préciser le libraire. Le point positif, cependant, reste que des livres plus étendus et variés sur le sujet ont pu voir le jour et ont permis d'offrir une vue d'ensemble plus culturelle et artistique, en passant par le cinéma ou la musique.