Les rédacteurs des dictionnaires Oxford Dictionaries sont-ils sexistes ?

Antoine Oury - 28.01.2016

Edition - Société - Oxford Dictionaries dictionnaire - définition sexiste dictionnaire


« Par exemple, une féministe enragée », « le son strident des voix de femmes », « Je ne comprendrai jamais la psyché féminine »... Ce ne sont pas des citations tirées d'un film de Woody Allen, mais des exemples extraits des prestigieux Oxford Dictionaries, qui valent à son éditeur, Oxford University Press, une polémique quant à ses rédacteurs et ses choix éditoriaux.

 

Investigation

(Paul Vladuchick, CC BY-NC-ND 2.0)

 

 

La définition liée au mot « enragée », pour le sens qui se rapproche du fanatisme, a mis le feu aux poudres avec son exemple : « une féministe enragée ». L'anthropologiste canadien Michael Oman-Reagan a fait parvenir un tweet à l'éditeur, suggérant un autre exemple, peut-être moins marqué. L'Oxford Dictionaries est inclus par défaut comme fournisseur de définitions dans le système d'exploitation OS X, et Oman-Reagan s'est alors lancé dans une exploration des pires exemples cités par le dictionnaire de référence.

 

Outre les mots « strident » et « psyché », l'anthropologiste a relevé un « elle fait encore tout le travail domestique » ou encore « sa voix grinçante et haut perchée », de nouveau associée à une femme. Dans une tribune publiée sur Medium, l'homme s'interroge sur la réflexion entamée par les rédacteurs au moment d'écrire les différents exemples.

 

Comme le souligne le dictionnaire Oxford dans l'exemple pour « sexisme » : « le sexisme dans le langage est un rappel insultant de la façon dont la culture voit les femmes ». Les exemples utilisés dans le dictionnaire ne devraient-ils pas refléter une certaine compréhension du sexisme dans le langage ? 

 

Le problème soulevé par Oman-Reagan suscite des questions sur l'équipe de rédaction d'Oxford Dictionnaries : il semblerait qu'aucune femme ne participe à l'édition, ou que celle-ci n'ait pas suffisamment d'autorité pour réformer ces définitions. Le même dysfonctionnement était pointé au moment de la publication d'un Jeff Bezos changé en Vishnou en couverture de Fortune : « Je me fiche d'un quelconque “sacrilège”. Ce qui m'agace, c'est le fait qu'aucun Indien, fils d'immigrés ou immigré [PoC : Person of Color] n'a suffisamment de pouvoir à Fortune pour s'opposer à cela », soulignait alors Anil Dash, un entrepreneur américain. En somme, les exemples du dictionnaire reflèteraient un manque de diversité des équipes.

 

Ironie du sort, Michael Oman-Reagan n'est pas le premier à repérer ces définitions sujettes à caution : Nordette Adams avait rédigé en 2014 un article sur l'exemple « rabid feminist », qui apparaissait également dans les résultats de Google. Nouveau reflet d'un sexisme qui fait que la parole de la femme porte moins dans la société, son article était passé beaucoup plus inaperçu à l'époque.

 

L'éditeur a d'abord pris le sujet avec un peu de légèreté, en répondant à Oman-Reagan : « Si seulement il y avait un mot pour décrire ce que vous ressentez pour le féminisme... »

 

 


 

Puis, probablement aidé par la polémique qui a suivi, Oxford University Press a déclaré qu'il allait revoir l'exemple utilisé pour le mot « enragé », avec des suggestions comme « fan enragé » ou « supporteurs enragés »...

 

(via The Guardian)


Pour approfondir

Editeur : Flammarion
Genre : français (langue)
Total pages : 649
Traducteur :
ISBN : 9782081212312

Dictionnaire Oxford

de Michael Janes (Auteur)

ce dictionnaire a été conçu pour répondre aux besoins des étudiants, des touristes et des voyageurs de langue française et anglaise. on y trouvera 45 000 mots et expressions, des termes techniques et argotiques, des indications claires permettant de faire son choix entre des traductions différentes, la prononciation des mots anglais et français, la conjugaison des verbes français réguliers et irréguliers, le passé simple et le participe passé des verbes anglais irréguliers.

J'achète ce livre grand format à 10 €