Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Les relations parents-enfants plus épanouies avec la lecture de livres papier

Cécile Mazin - 22.12.2016

Edition - Société - faire lecture enfants - parents livres papier - lecture relations épanouissement


Jamais ce ne sera assez répété : faire la lecture à ses enfants n’a que des bienfaits. Pour les parents, autant que leur progéniture. Une récente étude montre d’ailleurs que les livres rendent les enfants plus affectueux et investis émotionnellement. Pour peu que ce soient des livres papier...

 

Book 2

Jake Stimpson, CC BY 2.0

 

 

Nicola Yuill, de l’université du Sussex (Brighton, Angleterre), souligne en effet dans les conclusions de ses recherches que les parents ont tout intérêt à passer par le papier. « Il y a une augmentation significative de la chaleur des interactions parent/enfant : plus de rires, de sourires, plus de démonstration d’affection. »

 

Les appareils numériques n’ont cependant pas d’impact négatif sur la lecture, pour les enfants, mais n’entraîneraient pas le même type de relations. 

 

« Nous avons demandé à 24 mères et à leurs enfants de 7 à 9 ans de se relayer – les mamans lisant puis les enfants – avec des ouvrages de fiction en papier, puis des tablettes », précise le scientifique. Entre les deux types de supports, leurs analyses n’ont montré aucune différence en terme de mémorisation pour les enfants.

 

Mais ce n’est pas ce que l’étude recherchait : « Les interactions entre parent et enfant se sont avérées être différentes [...]. » Et effectivement, du papier à l’écran, les interactions sont nettement supérieures. 

 

« Il se peut que ce soit en grande partie du fait de la position physique du parent et de l’enfant, lors de l’utilisation des différents médias, ainsi que leur signification culturelle. Lorsque les enfants lisaient depuis un écran, ils avaient tendance à tenir la tablette en mode paysage, typiquement de la manière dont ils l’utiliseraient pour des activités solitaires, comme un jeu vidéo ou de la navigation web. »

 

De la sorte, les parents étaient physiquement exclus, alors que la lecture de livre permet d’engager une relation plus directe, avec un positionnement plus confortable pour les deux. 

 

Reste alors d’autres études à mener, explique le scientifique, sur la relation entre l’audio et le numérique, lors de la lecture d’un ebook où la machine peut accompagner l’enfant. Cette fonctionnalité a-t-elle une incidence – distraction de la lecture ou non ? 

 

C’est qu’il est « de plus en plus évident que l’ajout d’éléments multimédias et de jeux peut rapidement distraire : une étude a révélé que les jeunes passaient près de la moitié de leur temps à jouer aux jeux des ebooks enrichis, et avaient des problèmes à se souvenir, de même qu’ils ne comprenaient que moins de choses ». 

 

L’idée serait alors de concevoir des produits numériques plus encourageants. « Les livres ne sont que des livres, avec une utilisation typique, mais les écrans disposent de multiples utilisations, et actuellement la plupart de ces fonctionnalités sont conçues autour d’un unique utilisateur, même si ce dernier interagit avec d’autres à distance. »

 

 

 

via The Conversation