Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Les romancières américaines mises à l'écart sur Wikipédia

Xavier S. Thomann - 26.04.2013

Edition - Société - American novelists - Romancières - Wikipédia


Hier, plusieurs internautes ont fait remarquer que le l'encyclopédie Wikipédia se livrait à des pratiques pour le moins sexistes. En effet, les écrivaines américaines avaient tout simplement disparu de la page « American Novelists ». Elles avaient été renvoyées à la sous-catégorie « American Women Novelists ». 

 

 

Eyes without a Face

Kecko (CC BY 2.0)

 

 

Les réactions n'ont pas tardé à se faire entendre. L'écrivain Amanda Filipacchi a notamment pointé du doigt cette volonté de distinguer auteurs féminins et masculins, qui a pour résultat de faire apparaître les femmes dans une sous-catégorie comme si elles ne pouvaient pas prétendre, au même titre qu'un homme, à l'appellation d'« American Novelist ». 

 

« Il semblerait que pour faire un peu de place pour les écrivains hommes, les romancières féminines (telles que Amy Tan, Harper Lee, Donna Tartt et 300 autres) ont été retirées de la catégorie “American Novelists” et renvoyées à la sous-catégorie “American Women Novelists”. »

 

 

Si au sein de la communauté Wikipedia, seuls 15 % des contributeurs sont des contributrices, et seulement 9 % des éditrices d'articles, le remaniement des pages ainsi décidé semble ne pas étonner. D'autant, souligne-t-on dans la profession, que les femmes, au sein de l'industrie du livre, sont toujours sous-représentées, avec des droits d'auteurs perçus en moyenne inférieurs à ceux des hommes. Pire : on chronique, outre Atlantique, moins d'auteures que d'auteurs - 40 contre 215, dans les colonnes de la New York Review of Books.

 

Sur la page des Romanciers américains, on compte quelque 3904 entrées, et pour l'heure, moins de 10 % des femmes ont été reclassées dans la sous-catégorie en question. « Retirer les femmes de la liste des romanciers, c'est comme enlever les romanciers noirs ou d'origine étrangère. L'effet est extrêmement négatif. Pour ceux qui veulent trouver une romancière, cette sous-catégorie est inacceptable. [...] L'effet est aussi discriminatoire que drastique », peut-on lire dans les discussions entre contributeurs.

 

 La question qui se pose est la suivante : pourquoi est-ce que ce sont les femmes qui doivent se retrouver dans une catégorie à part. Pourquoi ne pas avoir créé une catégorie spécialement pour les hommes ? Et surtout s'il était juste question de rendre la page moins encombrée, pourquoi ne pas avoir viré les obscurs auteurs masculins ? 

 

Twitter et le buzz aidant, les choses sont en train de rentrer dans l'ordre. Les femmes font, petit à petit, leur retour sur la page principale. 

 

Article mis à jour à 15h54