Les ruptures amoureuses dans les médias 2.0

Clément Solym - 29.07.2010

Edition - Société - breakup - rupture - mail


Ilana Gershon, une professeure assistante de communication et culture à l'Indiana University de Bloomington s'est penchée sur les relations amoureuses et les nouvelles technologies. Et plus particulièrement sur les ruptures et les nouvelles technologies.

Elle a mené une étude auprès de ses étudiants qui a conduit à la rédaction d'un livre The Breakup 2.0: Disconnecting over New Media (que l'on pourrait traduire par La rupture 2.0 : se déconnecter par les nouveaux médias). Le livre est édité par Corneil University Press, il compte 232 pages pour 22,95 $.


L'auteure indique : « J'étais vraiment intéressée par le fait que toutes ces technologies sont créées pour connecter les gens, mais aujourd'hui les gens sont constamment en face du problème de comment se déconnecter ». Dans ce livre, elle explique que beaucoup pensent qu'il y a bien une étiquette en matière de rupture amoureuse dans les nouveaux médias, mais le problème selon elle, vient du fait qu'elle est plus personnelle qu'universelle.

Si généralement, les ruptures se font encore en face à face, l'après rupture pose problème. Ilana Gershon a pris l'exemple du statut Facebook qui doit passer de « en couple » à « célibataire » se demandant qui devait modifier son statut en premier. Pour un de ses étudiants, la réponse est évidente et partagée par toute sa sororité, c'est la personne qui s'est fait jeter qui doit le faire. Pourtant, l'auteure indique que cette façon de voir n'est pas partagée par tous.

Autre point, problématique, l'espionnage post-rupture via Facebook. Ilana Gershon a expliqué que beaucoup d'étudiants ont avoué s'être lancés dans un espionnage de leur ex via le réseau social. Ils regardent tous les nouveaux messages et nouveaux amis et traquent un éventuel nouveau flirt. Ils ont aussi affirmé qu'il s'agissait d'un comportement compulsif mais non satisfaisant.

Ilana Gershon a expliqué enfin que s'il n'existe pas de règles claires en matière d'étiquette pour une rupture, il y a un conseil que tous devraient suivre, changer tous les mots de passe connus par son ex. Selon elle, même les gens qui respectent réellement la vie privée confessent avoir utilisé les mots de passe de leurs ex. Elle a déclaré : « Si ce genre de personne s'infiltre dans les comptes email et Facebook, je pense que c'est trop de tentation ».