Les salaires dans l'édition britannique en hausse, même en début de carrière

Victor De Sepausy - 06.09.2017

Edition - Economie - salaires femmes édition - hommes femmes salaire - carrière débutant revenus


Les années passent et la différence de traitement salariale entre hommes et femmes se résorbe. Cependant, pas de miracles à attendre : si les salaires en début de carrière augmentent, l’écart persiste. Et cette fois, c’est dans l’industrie britannique qu’on peut le constater. La perfide Albion a cependant deux ou trois choses enviables...

 

Seems Legit - thumbnail
Andrew Toskin, CC BY SA 2.0

 

Avec une hausse de 13,2 % pour les salaires en début de carrière, au cours des quatre dernières années, l’enquête récemment présentée affiche des résultats encourageants. Pour les 19-23 ans qui débutent, le montant global était de 17.775 £ en 2013 contre 20.470 £ en 2017. 

 

Cependant, sur les 1023 personnes qui ont pris le temps de répondre, on découvre que 84,6 % étaient des femmes, et 15,2 % des hommes. Et 76,3 % étaient âgés de 35 ans ou moins.
 

Des salaires plutôt à la hausse dans l'édition


Le site bookcareers.com, qui a piloté le sondage, montre que l’écart de traitement des salaires s’explique toujours par les mêmes problématiques. Les femmes sont plus nombreuses à travailler dans le secteur du livre, mais occupent des postes moins hauts dans les hiérarchies.



 

Cependant, lorsqu’homme et femme occupent un poste équivalent, la différence de salaire devient presque négligeable – voire, dans certains cas, les femmes sont mieux payées que les hommes. Suzanne Collier, fondatrice du site, indique toutefois que 47,9 % des hommes perçoivent plus que le salaire moyen de 32.228 £ contre 31,5 % des femmes répondantes.
 

Égalité hommes-femmes dans l'édition : en 2016, où en est-on ?


En moyenne, et outre les salaires de débutants, les revenus ont connu une augmentation globale depuis 2013 : de 28.661 £ à 32.228 £, quatre ans plus tard. Probablement la transparence salariale aide-t-elle les uns et les autres à mieux rémunérer les salariés. 

 

Toutefois, il y a encore loin de la coupe aux lèvres...

 

via The Bookseller




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.