Les salariés d'une imprimerie en liquidation brûlent le stock d'encre et de papier

Clément Solym - 16.07.2010

Edition - Société - imprimerie - liquidation - feu


Opposés à la liquidation judiciaire de leur entreprise, des salariés de l’imprimerie Brodard Graphique (groupe Maury) à Coulommiers en Seine-et-Marne ont mis le feu à trois tonnes d’encre et des bobines de papiers, a relayé jeudi l’AFP.

« Depuis l'annonce de la liquidation judiciaire lundi, l'entreprise est en état de siège », a expliqué Dany Corcessin, salarié de l’entreprise.
L’homme explique que la destruction du matériel intervient à la suite du refus par la direction d’une prime de cessation d'activité, quand les 151 employés demandaient une compensation de 20.000.


Fermée depuis lundi, l’imprimerie a imprimé des publications telles que Paris-Match, Elle et Direct Matin.

Vers 16h00, jeudi, la police a procédé à « l’évacuation du centre commercial voisin » et dressé un périmètre de sécurité de 150 mètres autour de l’entreprise à cause de « l’épaisse fumée noire » provenant de la combustion de l’encre et du papier a révélé une source policière.

« Nous sommes prêts à tout tant que les négociations n'avancent pas », une menace sérieuse puisque M. Corcessin explique : « nous avons encore 6.000 tonnes de papier à l'intérieur de l'entreprise ».

En 2009, Brodard Graphique réalisait un chiffre d’affaires de 46 millions d’euros pour 260 salariés, selon Graphiline, quotidien des arts graphiques.

(Crédits photographiques et détails supplémentaires)