"Les sans-dents", des personnes remarquables, courageuses, travailleuses

Nicolas Gary - 08.09.2014

Edition - Les maisons - maison édition - sans-dents Hollande - président courage


Il fallait s'y attendre : les révélations de Valérie Trierweiler dans l'ouvrage Merci pour ce moment font les choux gras de la presse depuis sa publication. Or, l'une des citations les plus évocatrices du livre met particulièrement à mal la relation du président Hollande avec une certaine idée du socialisme. Les classes pauvres, appelées « les sans-dents », font parler. 

La vie...

GE916 G. CC BY NC ND 2.0

 

 

L'extrait a fait le tour du net des milliers de fois : 

Son expression tellement dédaigneuse me hante maintenant que le charme est rompu, que je suis désenvoûté de son regard. Il s'est présenté comme l'homme qui n'aime pas les riches. En réalité, le Président n'aime pas les pauvres. Lui, l'homme de gauche, dit en privé « les sans-dents », très fier de son trait d'humour.

Et, outre les jeux de mots les plus crapuleux que l'expression a engendrés, les éditions Douin ont choisi de s'en emparer pour la création d'une maison spécialement dédiée à ceux que le mépris présidentiel a frappés. D'ici à Noël, elles veulent faire paraître trois livres : « La sélection se fera sur des expériences de vie où des valeurs comme le courage, la hargne, le travail et l'envie de "s'en sortir" sont remarquablement représentées », nous précise Frédéric Douin, à l'origine de cette création.

 

La maison a lancé immédiatement un appel à texte qui fera grincer des gencives :  

Aidez-nous à montrer à la France que les sans-dents sont des personnes remarquables, courageuses, travailleuses et qu'elles méritent le respect de TOUS. 

Envoyez-nous vos manuscrits en Word ou en OpenOffice. OpenOffice est bien sûr recommandé pour les sans-dents, car il est gratuit et de plus, est facile d'utilisation. 

Si vous disposez d'un texte qui ressemble à cette ligne éditoriale, ou s'en approche, les contacts sont à prendre à cette adresse.

 

Reste à savoir si, avec ce mordant, l'éditeur pourra défaire autant de Philistins que Samson, armé d'une mâchoire d'âne.